| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Ode aux vieux amants - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Ode aux vieux amants
Publié par Loriane le 15-09-2019 13:30:00 ( 28 lectures ) Articles du même auteur



Ode aux vieux amants

Merci vieillesse amie, oui merci à ma vie
Qui vient m'offrir cadeau et ramener vers moi
Mon amant assagi, mon bel amant-ami
Avec son tourbillon de jouissances et d'émois.

Quand enfin il n'est plus, qu'un étalon furie
Qu’âmes et corps ensemble exultent du déduit
Quand se parlent nos chairs de notre intime union
Amour inclination que jeunes nous semions.

Nos routes communes liaient nos univers;
Attachement ancien il fut l'amant frère
Quand nous sommes libres sans plus de mystères
Sous le regard aimant sans peur de déplaire
Mensonges de séduction sont inutiles attraits
Démodés "les tricheurs", abandonnés mais vrais
Pour l'amour-pointillé vaine est la conquête
Notre "éternel retour" reste joie et fête.

Quand sa main doucement, en caresse sur ma peau
Soulève sensuelle, enivrements si chauds
Quand mon corps frissonne et rallume mon cœur
Quand je suis volupté et lascive au bonheur.
Crois-tu que je regrette nos si furieux ébats ?
La violence folle des amoureux combats ?
Crois-tu que je pleure sur nos puissants exploits ?
Sais-tu qu'ils sont en moi, vivants dans mon ventre
Luxurieux à jamais habitant mon centre.
Nos folies érotiques, lubriques jouissances
A volonté revivent dans mon âme en transe.
Ils s'enflamment sans délai quand il les rappelle
D'impudiques désirs sous ses doigts se déchainent.

Mon libertin chéri, mon amoureux lenteur
M'offre aujourd'hui plaisir sexualité douceur.
Éros provocateur, de vie m'enivre encor,
Plus jamais matamore, fait la nique à la mort.

J'aime encor évidence, toujours et encore.

Loriane M

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
39 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 39

Plus ...