| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Design - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Design
Publié par tagazou le 15-09-2019 16:00:00 ( 21 lectures ) Articles du même auteur



Dans sa flasque de plastique
Le vin triste se morfond
Avec l’air d’un éthylique
Qui aurait touché le fond…

Chapeauté de cellophane
Un bouquet cadeau défunt
Le pétale qui se fane
Exhale un dernier parfum

Et ma poupée synthétique
Que je gonfle par l’anus
Avec ses poils acryliques
M’électrise le phallus !

Ô ! Musset quelle misère
A l’époque du tergal
De la fibre élastomère
Que d’ouïr ce madrigal

Où tu prônes que l’ivresse
N’a que faire du flacon
Et qu’ensuite la maîtresse
En amour vient en second

Imagine ! J’anticipe
Ta compagne Georges Sand
En train de fumer sa pipe
Engoncée dans le rilsan

Tu dirais comme moi-même
Mieux vaut parée de volants
Dans la soie celle qu’on aime
Que dans un autocollant…

Mieux vaut le suc de la treille
Scintillant comme un rubis
Dans une dive bouteille
Plutôt que dans un « cubi »

Mieux vaut le bouton de rose
Dans la rosée du matin
Que cerné de cellulose
Celui d’une qui s’éteint

Mieux vaut cent fois ma maîtresse
Que ma poupée à la con
Comment concevoir l’ivresse ?
S’il rebute le flacon !































Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 16-09-2019 13:55  Mis à jour: 16-09-2019 13:57
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9068
 Re: Design
Ouais, ouais !!!
Du vrai Tagazou, Beaudelaire et Rabelais à la fois.
Quel délices.

Citation :

Et ma poupée synthétique
Que je gonfle par l’anus
Avec ses poils acryliques
M’électrise le phallus !


Vive Tagazou.
Un gros bisou à ta poupée "à la con"
Tu lui as donné un nom ?
Fais lui un enfant.
Fais nous en encore

Belle lecture
Merci
LM
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
49 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 49

Plus ...