| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Amour impossible - Poèmes - Textes
Poèmes : Amour impossible
Publié par Axelle le 27-10-2019 13:40:00 ( 30 lectures ) Articles du même auteur



Des fois j'arrive à ne plus y penser,
A t'oublier, à t'effacer
Des fois j'y arrive, je le promets
Quand d'autres fois je ne peux m'empêcher d'échouer.
Tu m'accables de ton souvenir
De nos moments, de ton sourire
De cette complicité sans avenir
Que j'ai appris à attendrir
A aimer, à m'y complaire
Comme si elle était gravée au fer
Comme si je ne pouvais rien y faire
Comme si le paradis était devenu enfer.

Des fois, je me dis que le temps
A réussi à abattre les sentiments
Les a anéantis, réduis à néant
Comme une miette face à un géant.
D'autres fois je désespère
D'y croire encore, dur comme fer
Que j'arriverai à m'en défaire
De tes bras qui me serrent
De ton regard qui me rassure
De tes mains qui me jurent
Que notre amitié est pure
Que notre amour ne connaîtra pas d'injures.

L'espoir est le plus grand des traître
Quand l'illusion est prêtre
La faiblesse maître
L'indifférence que paraître.
Se battre est vain
Quand l'autre ne perçoit rien
N'encercle plus ta main,
Et oublie tout ce qui a fait le lien.
Ce lien précieux, fragile
Que je pensais si facile
Si clair, si intelligible
Brisé par des mots insensibles

Toi qui me regarde dans la nuit
Dans un coin, dans une minute de vie
Souviens-toi que rien n'est gratuit
Rien n'est facile, ni fortuit.
Je pensais que ça allait de soi,
Que l'évidence était toi et moi
Que l'amour pouvait être roi
Dans un monde sans foi ni loi.
L'erreur est dure mais humaine
LA croyance est saine mais vaine
Face à la déception pérenne
Les larmes deviennent, alors, nouvelles reines.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
21 Personne(s) en ligne (2 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 21

Plus ...