| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Surplomb - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Surplomb
Publié par mercier le 27-10-2019 19:48:27 ( 26 lectures ) Articles du même auteur



Surplomb

Le vent élargit ton horizon.
Le regard soyeux du soir se glisse
Sur les sommets au lointain .

La rivière, en contre bas, bruit de mille souvenirs argentés.
Les oiseaux se prélassent dans les méandres silencieux de l’ouest
Qui s’approche en nuances automnales
De ta fragilité millénaire.

Un soupçon de rêve
En bandoulière ,
Et te voilà autre .
Autre : insecte discret visitant les dernières heures
Des licornes qui pleurent en sourdine
En contre-bas.

Autre : musicien de brume
Secourant le rai d’une chimère pluvieuse
A la recherche de son escarboucle
Laissée sur le bord
Des ruisseaux migrateurs .

Autre : sourire aimable jouant avec les nuages :
Divins messagers tressant le sillage des faucons
Le long de ces falaises nobles
Dont les origines se déclinent
Parmi les embruns des océans ancestraux.

Autre : bise boréale
Sentant le musc des troupeaux farouches,
Serpent de voile enluminant le crépuscule.

Autre: pierre blanche ,
Mémoire solitaire te confiant en chuchotant
Comme les lunaisons jadis étaient précieuses
Lorsque les saisons savaient ramener dans leurs filets
Un reflet d’étoile….

25/10/2019

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
23 Personne(s) en ligne (2 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 23

Plus ...