| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Divagation ( réponse au défi d'Iste) - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Divagation ( réponse au défi d'Iste)
Publié par Ermite le 29-03-2020 11:44:28 ( 109 lectures ) Articles du même auteur



Dans le tissu d'une vie,
Je sors de mon trou...
De mite,
Par manque "d'air",
Sans sceptre ni couronne,
( J'ai toute ma tête )
Et rend ma sentence...
De président,
Car il y a tant à faire,
Que j'en ai des cheveux blancs.
Sortir d'un trou
N'est pas sans conséquence,
Quand il s'agit de trou "d'air",
Il faudra bien respirer.
Pour en venir au faire ou au fait,
Qui n'est en rien un sommet
Et pas plus un sonnet :
Il n'y a pas de "n" dans ce propos,
Juste un "r"
( Tralalalalère)
Je déclare ou déclame
Ou les deux, si on "aime" cet "air" :
Vive les cons,
Finés et finis.



LH

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Marco
Posté le: 29-03-2020 12:52  Mis à jour: 29-03-2020 12:52
Plume d'Or
Inscrit le: 17-05-2014
De: 24
Contributions: 725
 Re: Divagation ( réponse au défi d'Iste)

J'AIME

Ta plume nous fait un grand cadeau,
Déposer ces mots sans "n" mais avec sagacité,
Me fait dire que tu es un passeur de mots ; réveillés vos esprits Messieurs, Mesdames.

Merci Ermite

Marco
Istenozot
Posté le: 02-04-2020 22:31  Mis à jour: 02-04-2020 22:31
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2111
 Re: Divagation ( réponse au défi d'Iste)
Mon cher frérot

Devant tant de divagations, je ne suis qu'Iste
Très admiratif devant les mots de l'artiste,
Qui en poète escalade les mots comme un alpiniste.
A mon tour, je sors de mon trou et vois que rien ne t'attriste.
Ah, de tes mots, en écho, je veux être le choriste.
J'aimerais tant parfois en être le copiste.
Mais, de ses mots, chaque poète en est le seul libelliste
Qui les taille, les cisèle telle un miniaturiste.
Alors je retourne dans mon trou, combattant phalangiste
De ce coronavirus qui me rend un peu pessimiste.
Je ne me rends point, nenni ma foi, et je reste polémiste
Tant que ce virus tueur, après avoir été vaincu, fasse à nouveau de moi un pacifiste.

Bisous du frérot.

Jacques
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
49 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 49

Plus ...