| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L'instant présent - Poèmes - Textes
Poèmes : L'instant présent
Publié par NicoG le 06-04-2020 15:37:15 ( 179 lectures ) Articles du même auteur



L'instant présent

1,2,3,4,5,6,7,8,9,10. Le nombre de pas entre mon destin et moi.
La scène est là, fait ses avances, me serre la pince, elle tourne, mon œil !
Perte du spectre anonymal. J’y suis, mince le public c’était moi.
J’ deviens acteur de je ne sais quoi. Dans le jeu on ne sait pas.
Instant bizarre, étrange.
Heureusement les couleurs se gorgent de lumière, l’art apparaît, nous accompagne.
12 aine d’âmes, 40 minutes, deux centaine d’œil, voilà pour l’univers.
A présent, l’instant est déjà passé pour fuir.
Pour le futur c’est pire, éternelle projection de l’esprit,
calcul de tout ce qu’arrivera pas.
C’est la réalité que tu prendras dans la gueule, celle incalculable.
L’instant présent voué a s’accomplir en complicité pour transformer la matière.
Les acteurs seuls disparaissent,
individuel le passé se colle pour toujours à leurs os.
Concept de freestyle pour les mots, notés au présent si j’y arrive,
Impro textuelle, les dadas apréçieront. (…)

Pas de nivellement, ni, le travail de dénuement.
Eliminer, révéler, mettre en lumière.
Interné à l’instinct, éternel instant, épuration du dénouement.
Un con qu’exelle dans farniente. Qu’espionne les âmes décharnées des hommes, des femmes. Qui prose l’égalité, abolir les règles inutiles, s’mettre d’accord sur les bonnes. Vider, remplir. Garder l’esprit clair, le corps libre.
Esprit libre. Rester sur la terre ferme, les pieds sur le sol.
Libre, tête sur les épaules. Idées moins fortes que les actes.
Libre, comédie humaine et théatrale. Les vivants ont droit au spectacle, pour les morts c’est plutôt les cérémoniales.
C’est que la lumière à toujours donné sa part à l’art, sa part à l’arbre.
Pas de palabre sur l’ombre, la chair perd toujours.
Libre instant présent, pressé, précieux et spécifique.
Lié à l’espèce, son espace, l’Homme son récipient.
Liberté, vie, poésie. Ce récital. Urbaine, comme vie, elle part dans tous les sens. C’est pas mes exams mais j’passe à l’oral, oubli l’instant. Tout peut foirer.Le stress englue ma capacité a réussir ou celle des mots choisis à, vous émouvoir. A cet instant nous discutions, Apollinaire, faf et moi de tout ce qu’il y a dans le monde, et ce, au même moment. Il y a tous ces mots qu’on ne peut écrire. Y’a t’il toutes ces choses qui vont de travers ? A tous ces êtres qu’on laisse échouer quelque part. Y’a le temps perdu, il. Et tout ce qu’on aurait puuu…Enfer.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...