| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Femmes afghanes - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Femmes afghanes
Publié par Loriane le 16-08-2021 14:30:00 ( 147 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes confirmés



Femmes afghanes, si seulement tu étais un homme noir,
Le monde se sentant coupable serait à tes côtés
Femmes afghanes te revoici encore abandonnée
Après vingt ans de vie et après avoir accueilli l'espoir.

Devant toi, les monstres au cerveau de Lézard
Vont exterminer ton âme de ton corps te priver
L'antédilivien bien armé comme un singe dans une fusé
Revient avec son dieu en troupeau de sanguinaires connards

La terre se meurt, déesse mère piétinée, féminités saccagées
Les primaires monstrueux avancent leur sadisme bestial
Sous le regard indifférent calculateur, des lâches aux intérêts sales
Esclaves des calculs financiers, les froussards et leur fric se sont tirés.

Tu es dans mon âme, je vis avec toi ta non-vie sous le joug du féroce
Quand la folie du sadique, du tragique tortionnaire t'envahit
Tu es en moi quand le primitif butor mortel de sa haine te salit
Et que son esprit abêti de bestial barbare prie pour commettre l'atroce

Femme afghane te revoici victime seule au premier rang
Devant l'abomination de ces fauves implacables destructeurs
Femmes afghane devant ces carnassiers exterminateurs
Livrée aux croyances monstrueuses d'animaux malfaisants.

Loriane Lydia Maleville

Triste jour. 15 aout 2021


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Happyday
Posté le: 16-08-2021 21:29  Mis à jour: 16-08-2021 21:29
Accro
Inscrit le: 29-04-2021
De: CONFOLENS
Contributions: 250
 Re: Femmes afghanes
Bonsoir Loriane

Merci d'avoir lu mes écrits..

Extraordinaire ce texte sur ces femmes .

Happyday
Loriane
Posté le: 17-08-2021 12:33  Mis à jour: 17-08-2021 12:45
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9411
 Re: Femmes afghanes
Happyday, ne me remercie pas, tu sais je te lis très régulièrement., mais il arrive parfois que ce soit sans commenter.
Vois-tu, j'essaie d'être équitable et de commenter chacun sans favoritisme, pas plus les uns que les autres.
Il n'est pas souhaitable que se crée des clans d'entre-soi et je tiens à ce que chacun se sente intégré, que chacun soit "chez lui" sur L'ORée, accepté dans une communauté sympathique de stimulation positive qui nous fera progresser, et surtout dans une ambiance amicale.
Je tiens à ce que L'ORée, soit comme une grande famille : tout le monde commente tout le monde sans rejet ou exclusion.

Quand j'ai créé L'ORée j'ai voulu en faire un espace de beauté, d'entente et de paix, pour moi la gentillesse n'est pas une qualité désuète et niaise, l'ouverture sur les autres est essentielle et j'évite les égocentriques grincheux qui ne font que se plaindre et jugent sans bienveillance, aussi en lisant tes écrits je crois que nous partageons la même vision du partage pacifique avec les autres.

Oui, ce texte sur les femmes afghanes est une souffrance, c'est un fort élan sorti et écrit en quelques minutes, car depuis deux jours je souffre, depuis deux jours je suis une femme afghane.
Merci
LM
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
61 Personne(s) en ligne (23 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 61

Plus ...