| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> yogurt >> Social Network - Lydia's Social Network

Fans ( 2 ) | De confiance

  

| Cool

  

| Sexy

  

Lydia

Détails de l'utilisateur

Identifiant:Loriane

Nom Réel:Lydia

Résidence:Montpellier

Profession:

Centres d'intérêts:

Informations complémentaires:

Information sur le contact

Site Web:

Adresse Email:

ICQ:

AIM:

YIM:

MSN:

Statistiques

Membre depuis:14-12-2011

Classement: Administrateur

Contributions:8983

Dernière connexion:21-09-2018 18:06

Signature:

Contributions de l'utilisateur

Les Forums

Liens Webs

Liens Webs référencement Google
(27-03-2014 13:45:43)

Liens Webs RobeParis
(27-03-2014 13:40:50)

Liens Webs Voilà, google, Msn
(28-01-2014 20:39:21)

Liens Webs Le blog de Maia
(24-01-2014 23:21:41)

Liens Webs Weborama
(03-04-2012 09:16:21)

Afficher tout

Comments

Comments Re: Une aube
(16-09-2018 15:43:37)

Comments Re: ex temporis ou Poème pour Marielle
(16-09-2018 13:36:16)

Comments Re: Guerre amour et paix
(16-09-2018 13:33:32)

Comments Re: Nukekubi
(16-09-2018 13:28:36)

Comments Re: M J
(16-09-2018 13:25:01)

Afficher tout

Videos ( 1 )

Pas encore de Vidéo principale

Tribus (0)

Pas encore de tribu

Voir toutes les tribus

Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
34 Personne(s) en ligne (1 Personne(s) connectée(s) sur Social Network)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 34

Plus ...