| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La four- niaise - Textes - Textes
Textes : La four- niaise
Publié par barbasa11 le 04-12-2021 15:30:00 ( 32 lectures ) Articles du même auteur



Le piton de la Fournaise quelle drôle d'idée alors que le thermomètre continue de
grimper. Nous sommes dix fées rouges et nous partons en quête de sorcières
maléfiques dans la Fournaise. Chemin faisant nous rencontrons un monstre à tête de
dragon qui prépare une recette à base de potion magique. Les fées lui demandèrent si
avec cette potion elles pourraient retrouver les sorcières. Le monstre symbole des fées
répondit: c'est une potion enchanteresse et fantastique. Mais vos sorcières maléfiques
vous jetterons des sorts mieux vaut rêver que de partir à leur recherche.
Les fées mécontentent décidèrent de marcher jusqu'à la tombée de la nuit. Fatiguée,
elles décident de s'arrêter dans une demeure restée allumé. Et c'est là qu'elles
aperçurent les sorcières aussi hideuse que méchante. Les fées demandèrent aux
sorcières de leur redonner le pouvoir qu'elles avaient perdues. Au lieu de cela les
sorcières envoyèrent les fées dans les braises de la Fournaise. Les fées moururent
brûlées vivent et se retrouvèrent au temps des trois petits cochons et du loup.

Moralité: Toujours écouter le monstre maléfique

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
44 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 44

Plus ...