| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Les hirondelles - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Les hirondelles
Publié par ironik le 27-09-2012 13:50:37 ( 693 lectures ) Articles du même auteur



D'après un vers de Pierre-Louis Matthey


L'hirondelle franchit les flots bleus de la Seine
Ainsi que les désirs franchissent la raison,
Trompant le geôlier de la vaste prison 
Qu'était l'âme sereine.

Ô que de grands malheurs qu'ici-bas il contemple :
Sous les voiles obscurs de présages mauvais,
Une nuées d'envies dont il ne s'ensauvait,
Pénètrent en ce Temple.

Ces oiseaux dont les becs sont forgés dans l'airain
Ravagent la cité, ses charmes riverains.
S'effondrent aussitôt des vestiges vivants :

La calme austérité, la rigueur faite d'or
La sévère raison et l'esprit dérivant.
La voila libérée, la boite de Pandore.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 28-09-2012 23:03  Mis à jour: 28-09-2012 23:04
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9078
 Re: Les hirondelles
Citation :
L'hirondelle franchit les flots bleus de la Seine
Ainsi que les désirs franchissent la raison,


C'est une très belle accroche j'aime ce symbole ,
... l'envol de la beauté saisonnière évocatrice, fragile et ténacité de l'eternel retour...
J'apprécie beaucoup la force que l'on trouve dans ces images

Citation :
Ces oiseaux dont les becs sont forgés dans l'airain
Ravagent la cité, ses charmes riverains.
S'effondrent aussitôt des vestiges vivants :


J'aime aussi de Pierre-Louis Matthey :
A petits coups noués
Te viderons-nous, verre
Que le vin jaune éclaire,
Verre aux bords embués ?

Sur la table apparue
De sapin lavé frais,
Verre de verre épais
Qu'un Saint-Saph jeune embue ?

Non, reste, reste plein
De froide humeur dorée :
Mesure de durée,
Il est sable, ce vin.

Au plafond bas s'ébroue
Par le soleil porté,
Un pan de lac d'été
Que le joran secoue ;

Des lames du volet
La molle échelle traîne,
Et l'ombre sent la reine
Des prés, même l'œillet;

L'horloge au mur sirote
Le temps long, le temps court,
La servante en amour
Ivre, absente, tricote ;

Un groupe bleu-de-ciel
De sulfateurs sommeille.
Grise, dort une abeille
Sur le front de Davel ;

Avance, verre, avance,
Sache emplir tout le champ
De notre œil que distend
Ta rêche transparence,

Et, comme, au creux du soir,
Les vignes violettes,
Verre à côtes replètes
Fume, tel un pressoir.

Qu'affleure à ta margelle
L'oubli désaltérant,
Notre mémoire errant
Chérit sa soif fidèle :

Tes grains ont-ils tremblé ?
Qui souffla sous ton sable ?
Sur l'éternelle table
Veille, verre voilé.

Verre aux bords embués
Que le vin jaune éclaire,
Te viderons-nous, verre,
A petits coups noués ?

Merci pour le partage.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
44 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 44

Plus ...