| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Les carrières magiques de Beaulieu - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Les carrières magiques de Beaulieu
Publié par Istenozot le 05-08-2022 10:50:00 ( 37 lectures ) Articles du même auteur



J’y vais par les chemins, j’y vais par la garrigue.
Vos pierres variées, en mystère, sont prodigues.
Ici, devant de gros blocs, je croise des fées.
Là, par des druides, la pinède est habitée.

Ils célèbrent des cérémonies du passé.
On y entend les songes d’histoires chassées.
Leurs lieux de vie sont des carrières abandonnées,
Qui, tels des théâtres antiques, sont façonnés.

Je vois mille fées dans ces carrières fécondes.
Elles pirouettent, joyeuses, sous le soleil
Mettant tous mes sens réconfortés en éveil.
Mon âme, à leur contact, est d’humeur vagabonde.

Sous le ciel étoilé, j’appartiens à leur monde
Leurs palais de roche sortent de leur sommeil.
Les rayons du couchant sont d’un éclat vermeil.
Je les vois dans mon jardin blanc sous la rotonde.

Leur souffle pur est une corne d’abondance,
Source pour moi de confiance et de bienfaisance.
Je crois en elles. Je suis bercé par leurs chants.

Leurs chants mélodieux sont sans doute imaginaires
Mais de leurs rets fins je reste le légionnaire.
J’ai pour leur douce magie un très grand penchant.

Vous tous, êtres magiques, de vous, je me sens proche ;
Votre musique fait de mon être un gavroche.
J’entends en moi les airs enflammés de la roche.
A ses harmonies vibrantes, mon âme s’accroche.

Jacques HOSOTTE

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Ermite
Posté le: 06-08-2022 18:19  Mis à jour: 06-08-2022 18:19
Plume d'Or
Inscrit le: 31-03-2014
De:
Contributions: 1639
 Re: Les carrières magiques de Beaulieu
Le premier vers m'a donné envie de lire la suite,
J'aime beaucoup la forme;
J'ai donc répondu à ton poème.


Le frérot
Istenozot
Posté le: 07-08-2022 13:25  Mis à jour: 07-08-2022 13:25
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2245
 Re: Les carrières magiques de Beaulieu
Cher frérot,

Pour ma part, c'est le plus beau poème "Dès l'aube" de Victor Hugo qui m'a inspiré :

"Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai; vois-tu, je sais que tu m'attends,
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne,
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps..."

Mon Dieu, comme c'est simple et comme c'est beau !
Ah Victor Hugo, l'un de mes poètes préférés avec Charles d'Orléans, Ronsard, Joachim du Bellay et quelques autres.

Bisous du frérot.

Jacques
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
41 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 41

Plus ...