| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> "Les peines qu'ont nos amis nous affectent beaucoup plus que celles que nous éprouvons" #Philippe Soupault - Poèmes - Textes
Poèmes : "Les peines qu'ont nos amis nous affectent beaucoup plus que celles que nous éprouvons" #Philippe Soupault
Publié par lucinda le 06-10-2012 19:20:00 ( 864 lectures ) Articles du même auteur



Allongée dans le noir,
Je ne pense qu'à cette histoire
Car nous sommes connectées
Et que je sais qu'elle ne fait que de te tourmenter.

Oh ciel ! Je suis attristée
De savoir que tu es malheureuse
Et ne serais heureuse
Que quand tu auras arrêté de pleurer
Et de penser
A ces filles qui te qualifie de "capricieuse"
Alors que c'est elles qui sont gâtées
Et qui devrait se sentir honteuse
D'être cette sorte d'amies
Qui retournent sa veste
Et qui d'un claquement de doigts se transforment en ennemies,
Comme le soleil d'hiver qui se lèvent vers l'est.



Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
emma
Posté le: 07-10-2012 11:59  Mis à jour: 07-10-2012 11:59
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1494
 Re: "Les peines qu'ont nos amis nous affectent ...
J'aime bien la fin du poème (j'en profite pour mettre en majuscules quelques corrections) :

"Et qui devraiENt se sentir honteuseS
D'être cette sorte d'amies
Qui retournent LEURS vesteS
Et qui d'un claquement de doigts se transforment en ennemies,
Comme le soleil d'hiver qui se lèvent vers l'est.

Il y a du rythme et une saine colère dans la fin de ce poème, ainsi qu'un effort sur les images.
Le reste du poème me semble un peu faible par comparaison.

Bonne continuation
saulot
Posté le: 08-10-2012 17:38  Mis à jour: 08-10-2012 17:38
Plume d'Or
Inscrit le: 23-06-2012
De:
Contributions: 411
 Re: "Les peines qu'ont nos amis nous affectent ...
Bon poème. Les véritables amis sont rares, beaucoup "d'amis" vous oublient quand les circonstances deviennent difficiles ou tragiques.
Loriane
Posté le: 08-10-2012 19:23  Mis à jour: 08-10-2012 19:23
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9123
 Re: "Les peines qu'ont nos amis nous affectent ...
Un poème plein d'empathie, sympa avec aussi un certain rythme.
l'image du dernier vers est très agréable.
Quelque fofotes.
Citation :
Et que je sais qu'elle ne fait que de te tourmenter.
Sur ce vers et le précédent, il y a beaucoup de" que "
cette sonorité dure accroche et alourdit, j'aurais allégé en écrivant :
"Et je le sais, elle ne fait que te tourmenter."
Mais ce n'est que mon avis.
Merci
lucinda
Posté le: 13-10-2012 18:58  Mis à jour: 13-10-2012 18:58
Plume d'Argent
Inscrit le: 05-04-2012
De:
Contributions: 137
 Re: "Les peines qu'ont nos amis nous affectent ...
Emma: je joue sur la progression de la colère. C'est peut-être pour ça que le début est plus "faible" que la fin.
Luciole
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
33 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 2
Invité(s): 31

Rose, Antonnella, Plus ...