| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La Guerre d'OR - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : La Guerre d'OR
Publié par Loriane le 10-10-2012 15:30:00 ( 885 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes confirmés



La guerre d' OR

De funestes moments, 
Ont troublés les muses et poètes d' OR
Blessés par le tourment du sort.
Comme en disgrâce et frappés par la foudre,
Il se sentit comme une odeur de poudre
Ces délicats,et nobles oiseaux blancs,
Ont déserté l'Elysée pour fendre les méchants.
Martials, ils quittèrent résolus, leur Mont Parnasse
A l'offensive; guidés par Hugin et Munin, firent face.
Puisque par l'ultime raison,
Sachez le donc,
Qu'il en soit question,
et chassez, l'affront,
Les cygnes, fiers Caton, 
Bien que bons,
les cygnes ne sont pas des pigeons.
Et l'infâme méprise, fit offense.
La terrible insulte vit la désolation.
Le vol purificateur fondit sans clémence.
Calliope et Aphrodite couvertes d'ordures,
Des coups hostiles délabraient le Panthéon;
Par un noir sang d'encre, sortirent des mots durs,
Des mots d'acier qui salirent les plumes,
Objets de la grâce, et élégance de leur don,
Des mots d'oiseaux, flèches de distinction,
Pour que le courroux, la sainte ire s'exhume.
L'épique combat endommagea l'air 
Et le glacial désordre suscita mon chagrin
Je fis le silence sur mes mots afin,
Qu'ils ne soient point de l'âpre combat le regain. 
Puis, les vils miasmes purgés, s'éteignit la colère.
Et enfin, l'embrasement fini,
Freyja la belle nous bénit.
Après tant de vaillance au combat, la paix nous unit
La poésie en son palais revint donc palatine, régner.
Les oiseaux chantres, ou bardes versificateurs,
Porteront à nouveau l'harmonie, 
De leurs souffles de beauté,
Valeureux guerriers apaisés,
Se sont élevés sans rancœur,
Vers l'orée, les cieux retrouvés.
Pour en riches et féconds auteurs,
Glorieusement reprendre leur juste hauteur.

Lydia Maleville

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
dumont011
Posté le: 11-10-2012 12:21  Mis à jour: 11-10-2012 12:21
Plume d'Or
Inscrit le: 10-02-2012
De: tunisie
Contributions: 308
 Re: La Guerre d'OR
que freyja nous bénisse!
belle épopée d'aèdes.
merci lydia
Iktomi
Posté le: 20-10-2012 18:54  Mis à jour: 20-10-2012 18:54
Modérateur
Inscrit le: 11-01-2012
De: Rivière du mât
Contributions: 683
 Re: La Guerre d'OR
Je retourne de temps en temps jeter un rapide coup d'oeil sur OR : ça vivote, ça se morfond d'ennui, ça crève à petit feu, ce n'est plus qu'une coquille vide hantée par de petits masturbateurs convaincus de savoir écrire.

Je n'ai nulle intention de ramener ton allégorie (fort belle et pleine de souffle épique au demeurant) au ras des pâquerettes, mais elle m'a fait penser à ce qu'était OR et à ce que c'est devenu, et ça fait franchement pitié.

Merci

Bien à toi.
Loriane
Posté le: 20-10-2012 20:41  Mis à jour: 20-10-2012 20:48
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9079
 Re: La Guerre d'OR
Moi je n'y retourne pas, il est vrai que le bébé L'ORée me prend du temps, mais surtout je hais tellement la bagarre, les insultes et les engueulades, les ambiances de guerres me sont insupportables et je les fuis.
Lorsque j'ai écrit ce poème j'étais blessée par les violences verbales et morales, j'étais franchement bouleversée, mais je croyais encore que cela cesserait un jour. Je n'avais pas encore mesuré combien ils aimaient mépriser les autres et s'étriper.
Ils aimaient ça et contre ça je ne pouvais vraiment rien.
J'ai perdu mon temps, j'ai passé des soirées et des moitiés de nuit à ne pouvoir m'éloigner de l'écran pour, surveiller, faire face aux faux-profils, protéger les jeunes auteurs, les rassurer, envoyer des MP pour les rattraper quand ils préféraient partir, effacer les insanités, les insultes sur la box, les insultes les plus blessantes dans les commentaires, les poèmes sales, pédophiles, masos, provocateurs, agressifs et vulgaires. C'était malsain et irrespirable, je ne voudrais pas y retourner.
Je me suis donnée à fond pour préserver ce que toi aussi tu regrettes, ce que d'autres regrettent mais je n'ai reçu aucun soutien de la seule personne qui pouvait mettre de l'ordre dans cette pétaudière de bas étage, tout au contraire.
Il fallait partir, c'était ce qu'il y avait de mieux à faire, et en définitive c'est très bien comme ça, les conflits ne me manquent pas du tout.
Ici nous sommes chez nous et en paix pour construire un lieu de plaisir et de culture sans violence, dans le respect, la convivialité et la curiosité, juste pour le plaisir de découvrir, d'échanger et de progresser dans notre goût commun de l'écriture, de l'histoire, de la science, de la découverte, du débat ...
Petit deviendra grand et c'est nous qui construisons.
Poutous
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
50 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 50

Plus ...