| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Incorrigible... - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Incorrigible...
Publié par Bacchus le 24-10-2012 14:19:24 ( 1037 lectures ) Articles du même auteur



Si certains vont en " boite ", en quète de fortune,
Je préfère et l'avoue, ici, très humblement,
Me créer des rencontres bien plus opportunes
Dans les supermarchés. Et oui, tout simplement.

Ne vous méprenez pas; ce n'est pas l'aventure
Que je vais dénicher au milieu des rayons,
Mais un certain plaisir de tout autre nature,
Un jeu de garnement. Mais quelles sensations !

La règle de mon jeu ? ne rien prévoir d'avance.
Il faut se promener et être vigilant.
Le moment vient toujours avant que l'on y pense,
Ayant l'air affairé et marchant à pas lents.

Samedi, à treize heures ( il y a moins de monde )
Je faisais mes achats en cherchant une proie,
Et, comme un tanagra que la lumière inonde,
je la vis aux bananes où elle faisait son choix.

C'était elle. Je savais, mais j'ignorais comment.
Pour trouver une idée, je l'ai regardé faire :
Prendre un sac, emballer ses fruits, très calmement,
Et aller les peser pour clore son affaire.

Ah, j'ai eu le nez creux ! Tout a été parfait.
J'avais l'air occupé à choisir des courgettes
Et je la regardais qui, déjà, s'énervait
En essayant, en vain, d'avoir une étiquette.

Elle m'avisa alors et me prit à témoin :
-" C'est quand même agaçant ! ah je n'ai pas de chance "
Je m'approchais un peu, regardant avec soin,
Comment elle s'y prenait avec cette balance.

Je suis venu plus près pour lui dire, en sourdine,
Comme un souffle, un secret, dans le creux de l'oreille :
-" Votre mère n'a donc pas, quand vous étiez gamine,
Révélé de la vie les choses essentielles ? "

Et puis je suis parti. Elle paraissait glacée.
Le regard dilaté, elle cherchait à comprendre
Ces quelques mots si courts et semblant déplacés
Et que j'avais choisis, bien sur, pour la surprendre.

Semblant me raviser, je me suis arrêté
Et je l'ai regardé, figée par la surprise.
J'ai paru hésiter et puis me suis hâté
Pour revenir vers elle, avant qu'elle n'entre en crise.

-" Ce que je voulais dire, Madame, simplement,
Est que, pour toute mère, le rôle qu'elle assume
Est d'apprendre à sa fille le bon classement
Pour qu'elle ne cherche pas 'bananes' dans 'légumes'.

Et puis je la quittais, sans ajouter un mot....
Après quelques instants de silence tendu,
Un rire a éclaté brusquement, dans mon dos.
C'est ce que je voulais obtenir. Je l'ai eu .






Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
dumont011
Posté le: 25-10-2012 08:18  Mis à jour: 25-10-2012 08:18
Plume d'Or
Inscrit le: 10-02-2012
De: tunisie
Contributions: 308
 Re: Incorrigible...
cour...get aux rayons X
beau!
emma
Posté le: 25-10-2012 21:53  Mis à jour: 25-10-2012 21:53
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1495
 Re: Incorrigible...
Je me dis parfois qu'il faut se méfier des gens qui n'ont pas d'humour. Je ne sais pas trop d'où me vient ce préjuger, mais il m'arrive souvent de lancer des petites blagues afin de vérifier à quelle sorte d'être humain j'ai affaire.

Je me reconnais bien dans ton traqueur des supermarchés
Iktomi
Posté le: 27-10-2012 16:18  Mis à jour: 27-10-2012 16:18
Modérateur
Inscrit le: 11-01-2012
De: Rivière du mât
Contributions: 684
 Re: Incorrigible...
Quel retour en force, cher ami !

Le créneau du samedi 13 heures,en effet tranquillité assurée, vu que c'est l'heure "où ils sont tous partis bouffer leur dachine" (private joke ramenée de Guyane).

Bien à toi, et encore une fois, très heureux de ton retour.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
46 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 46

Plus ...