| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Réagissez à cet article! - Poèmes - Textes
Poèmes : Réagissez à cet article!
Publié par dumont011 le 03-12-2012 19:42:42 ( 865 lectures ) Articles du même auteur



Lalsem licotbem!
Lalsem luifjem!
Lalsem loirnem!
Lalsem lédépem!

Des fesses flasques
Derrière leurs écrans
Attisent des haines
Vieilles de mille ans
Leur fiel coule à flots
Se répand sur la toile
Préjugés de bonnes lignées
Bien ancrés dans la moelle

Taxez-moi d'idiot
Car je le suis sans doute
Rêvant d'un autre loucherbem
D'imbéciles, comme moi!
Imbéciles mais qui s'aiment!

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Bacchus
Posté le: 03-12-2012 20:57  Mis à jour: 03-12-2012 20:57
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Réagissez à cet article!
OK , réagissons.
Ayant pratiqué un peu le loucherbem dans ma jeunesse ( on disait : louchbem ), le décryptage de ton entrée en matière m'a été facile.
Je suis, bien sûr, d'accord avec toi pour honnir la chasse aux sorcières. Par contre, l'expèrience d'une vie déjà assez longue m'a appris à mesurer raisonnablement ma tolérance, à faire la part de la bonté et de la faiblesse, de l'intelligence et de la connerie, de ce que l'on peut partager et de ce qu'il faut préserver.
En résumé, je fait partie de ceux qui pensent qu'il vaut mieux apprendre à pêcher à un affamé plutôt que de lui donner chaque jour du poisson.
Il est probable que j'ai les fesses flétries et j'essaie d'utiliser mon ordinateur à bon escient.
Merci d' essayer de nous réveiller un peu.
Amicales salutations
dumont011
Posté le: 03-12-2012 21:48  Mis à jour: 03-12-2012 21:48
Plume d'Or
Inscrit le: 10-02-2012
De: tunisie
Contributions: 308
 Re: Réagissez à cet article!
bonsoir bacchus
on est d'accord sur le fond
tolérance ne rime pas avec faiblesse
la tolérance est justement de dire à quelqu'un qu'il se trompe sans énervement et preuve à l'appui
la faiblesse est d'insulter tout en ignorant parfois les différents angles de la réalité, mu seulement par ses préjugés
merci d'avoir réagi à cet article ;)
bien à toi
Loriane
Posté le: 03-12-2012 23:52  Mis à jour: 03-12-2012 23:52
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9068
 Re: Réagissez à cet article!
Ben heureusement que Bacchus à traduit, c’était plus obscur pour moi que du chinois.
Noir, juif, blanc arabe ? oh ! la la ! bof ! la race la pire c'est le con, et le con s'est fondu dans la masse, il est partout, le con à tout infesté.
Oui, moi aussi je suis pour la tolérance et le partage mais faudrait quand même pas qu'on essaie de s’asseoir à ma place sans mon accord !
Et puis moi aussi, je veux bien qu'on s'aime tous mais ça à pas l'air cuit, ça à pas l'air de prendre, j'ai l'impression qu'il faudra attendre, c'est pas au point. Le mélange prend mal.
Et les dictateurs utilisent savamment les cons et notre difficulté à s'aimer pour nous diviser.
Alain Souchon chante " tu vois pas qu'on s'aime pas" ... pas faux !
Merci pour le partage.
Iktomi
Posté le: 06-12-2012 17:30  Mis à jour: 06-12-2012 17:30
Modérateur
Inscrit le: 11-01-2012
De: Rivière du mât
Contributions: 683
 Re: Réagissez à cet article!
Géniale trouvaille que de recourir au louchbem (d'accord avec Bacchus, je l'ai aussi entendu prononcer comme ça), il y avait aussi le javanais et le largonji.

Quant à la tolérance je n'ai pas d'idée bien arrêtée sur le sujet aussi me permettra-t-on j'espère de me réfugier derrière une pensée de Pierre Doris : "La tolérance c'est quand on connaît des cons et qu'on ne dit pas les noms."

Bien à toi.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
36 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 36

Plus ...