| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La douce Sally - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : La douce Sally
Publié par Terra le 17-01-2013 23:04:45 ( 925 lectures ) Articles du même auteur



Il ne faut plus regarder en arrière Sally
Après tout ce n’est pas de ta faute
Car même si en ces moments tu es une autre
Il ne faut pas se mettre en colère Sally

Alors tu oublis tous ces verres avalées
Même si maintenant ta vie te semble chiante
Tu t’en fous car sans alcool tu es si charmante
Alors tu t’enfuis très loin dans tes pensées

Dors encore un peu ma tendre amie
L’effet d’engourdissement s’estompera
Bientôt même ton cerveau réagira
Même ton envie te paraîtra infinie

Sally je sais que cette révolution intérieure
Je sais qu’elle sera difficile et sinueuse
Que ton visage se raidira de façon sirupeuse
Sally je sens que tu as peur

Il ne faut pas regarder en arrière Sally
Après tout ce n’est pas de ma faute
Car même si en ces moments je suis un autre
Il ne faut pas te mettre en colère Sally

*Puisque près de moi tu ne risques plus rien
J’attends que tu t’arrêtes de penser
Alors que tes yeux émus se posent sur les miens
Près de moi, sans arrières pensées*

Une douce révolution à la fin
La sensation d’avoir vaincu le temps
Un hymne qui jamais ne nous convient
L’idée d’un passé non loin de nous rappeler le présent

Oh Sally tu peux attendre, rien ne presse
Ne va pas faire la révolution
Tes pensées nous resterons à jamais secrètes
Sally tu oublis ta vocation

Tu es un oiseau chanteur
L’alcool qui fait renverser les hommes
Tu es une âme sans peurs
La cigarette qui nous rend tous si mornes

Glisses encore mon amie et dans la fin
Une douce révolution encore
Jettes-toi dans le feu ! Sally laves-toi les mains !
Et rêves encore et encore

Oh Sally tu peux attendre, toute ton ivresse
Ne va pas brûler tes démons
Tes pensées sont impénétrables, la paresse
Sally je t’en supplie, pardon !

Oh Sally tu peux attendre
Car c’est trop tard
Sally ne regardes plus en arrière, soit tendre
Dis-moi juste au revoir ...


Alors que le soleil se lève et réveille les nuages
Sally contemple le ciel, les derniers reflets de la lune
Le paysage digne d'une peinture en naufrage

Les bouteilles décolorées disparues
Et les arbres qui hurlent leur joie sans cesse
Les odeurs qui s'enlacent, un vent doux est apparu

Tout est si lent, si calme, si doux

Sally est enfin en paix, apaisée

Tout est si beau, si propre, c'est si fou ...

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
ANTEROS
Posté le: 21-01-2013 13:18  Mis à jour: 21-01-2013 13:18
Plume d'Argent
Inscrit le: 09-01-2013
De: FRANCO-SUISSE
Contributions: 71
 Re: La douce Sally
J'ai lu quelques uns de vos textes percutants écrits avec un regard désabusé;

L'espoir voire l'Espérance sont toujours au bout des chemins
Empruntés et le Cheminement intérieur et le " Difficile " qui
permet une vision nouvelle sur Soi et sur les autres!

Plaisir de lecture!

Amitié Poétique de:

ANTEROS.
Loriane
Posté le: 21-01-2013 15:52  Mis à jour: 21-01-2013 15:52
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9432
 Re: La douce Sally
Et revoici Sally , je suis contente.
Comme toujours ta construction du texte est parfaite et renforce le sujet.
J'adore ce monologue qui évoque la promesse de la tendresse, de la compréhension ...sans jugement.
Juste une présence amie.
Derrière la recherche de l'autre on voit bien l'amour
Il y a là tant d'humanité et d’authenticité.

Citation :
Glisses encore mon amie et dans la fin
Une douce révolution encore
Jettes-toi dans le feu ! Sally laves-toi les mains !
Et rêves encore et encore

C'est très fort.

coquilles
Citation :
Alors tu oublis tous ces verres avalées

Alors tu oublies tous ces verres avalés
Citation :
Sally tu oublis ta vocation
oublies

Très belle lecture.
Merci
Terra
Posté le: 22-01-2013 00:28  Mis à jour: 22-01-2013 00:28
Plume d'Or
Inscrit le: 19-02-2012
De: Snake eye
Contributions: 371
 Re: La douce Sally
Merci et oui Sally aura toujours une place en moi :)
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
33 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 33

Plus ...