| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Norme-man - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Norme-man
Publié par emma le 27-01-2013 12:27:38 ( 716 lectures ) Articles du même auteur



Depuis qu’Eric Verga, 37 ans, s’était inscrit au programme de recherches scientifiques « norme-man », il scrutait sa vie d’un œil tout à fait neuf.
Le principe du programme « norme-man » était d’une simplicité enfantine : tout le monde pouvait s’inscrire sur le site, puis l’on était convoqué une seule et unique fois chez un psychologue afin d’évaluer la fiabilité des données transmises. Ensuite, on recevait par mail les questionnaires les plus variés :

« SANTE : combien de fois par jour ressentez-vous des gènes physiques ? / Combien de fois par mois fréquentez-vous votre médecin traitant ? / Quelle intensité de douleur estimez-vous supportable avant de contacter votre médecin ?... »
Ou encore « VIE QUOTIDIENNE : combien de fois par semaine faites-vous la cuisine vous-même ?/ A quelle fréquence sautez-vous un repas ?/ combien de fois par semaine, mangez-vous à l’extérieur ?... »

Norme-man comptait tout, quantifiait tout, soupesait le moindre évènement ou non-évènement. Puis il générait des statistiques que chaque sujet d’étude pouvait consulter deux fois par mois et se confronter à la norme, et peut-être se voir influencer par la norme.... Vaste sujet passionnant ! Du point de vue d’Eric, c’était extrêmement valorisant de participer ainsi à ce programme de recherche. Eric sentait alors qu’il contribuait modestement, en temps qu’homme moyen, avec ses modestes moyens à la connaissance de ce grand mystère qu’était la matière humaine… Très vaste sujet passionnant…

Aujourd’hui, le 25 janvier, Eric se connectait sur le site d’étude sécurisé pour le bilan bimensuel. La remontée de statistique que les ordinateurs de calcul surpuissants du CNRS compilaient inlassablement lui donnait des frissons étranges : il avait l’impression d’observer une autre personne, mais aussi de se voir tel qu’il était vraiment…

« Bonjour Eric Verga – 37 ans – dossier numéro 23 472 / dernière connexion le 17 janvier 2013
Lors de la dernière période étudiée :
Vous vous êtes levé le matin en moyenne à 7H04 (moyenne des français : 6H43)
Vous êtes allé en moyenne 4, 6 fois aux toilettes par jour (moyenne des français : 5, 3)
Vous avez bu en moyenne 4,5 cafés au cours de la journée (moyenne des français : 2,2)
Vous vous êtes brossé les dents en moyenne 2 fois par jour (moyenne des français : 1,6)

Et cela continuait en une longue litanie plus ou moins intéressante. Eric laissa glisser son regard vers un autre chapitre qui suscitait d’avantage son intérêt :
Vous avez eu en moyenne 7,8 pensées érotiques par jour (moyenne des français : 4, 3)
Ces pensées concernaient à 95 % un partenaire unique (moyenne des français : 58%)
Vous avez eu pendant la période : 0 relation sexuelle (moyenne des français : 6, 3)
Eric soupira. Cela faisait quelques temps que les statistiques de ce chapitre là n’étaient pas très bonnes...

Il avait bien cherché à améliorer son score vendredi dernier en tentant de séduire Marika, la jeune stagiaire qui l’obsédait depuis des semaines. Elle était à elle seule responsable de 87% des pensées érotiques qui le taraudaient en permanence. Justement, il avait appris de sources sures que la belle de ses pensées avait rompu avec Gontran, le grand con du service compta. Il l’avait alors invitée à boire un verre. Elle était venue bien que pas super enthousiaste. Elle avait 24 ans et cette espèce d’insolence des femmes trop jeunes et trop belles.
A la fin de la soirée, alors qu’il la déposait devant chez elle, il avait fait toutes sortes d’avances pas très raisonnables – il avait un peu trop bu –.

Mais Marika n’avait pas envie. « Et une autre fois ? » Non, une autre fois, Marika non plus n’avait pas envie. Elle le trouvait trop vieux, ennuyeux, mal à l’aise… Quitte à fréquenter un pauv’ con, tout compte fait, elle préférait retourner avec Gontran de la compta. Au moins lui, il savait comment trafiquer les notes de frais de la société, il l’emmenait toujours dans les meilleurs bars et restos de la ville aux frais d’la princesse… Sans parler du séminaire pro à Genève au mois d’avril où Gontran pouvait venir accompagné…

A entendre ce grand fatras de stupidités sortir de la belle bouche fantasmée de Marika, Eric avait vu rouge, totalement rouge. D’un coup, il avait empoigné Marika par son écharpe et il avait serré, serré autour de sa jolie gorge claire… Les yeux révulsés de surprise et d’horreur, elle avait poussé un unique couinement de souriceau…

Puis plus rien… S’enfuir en courant hors de la ruelle sombre ou personne ne l’avait vu, rentrer chez soi, c’est tout ce qu’il y avait à faire dans des circonstances aussi calamiteuses. Bravo Eric ! Tu parles d’un rencard…

Gontran avait été désigné comme principal suspect de l’assassinat de Marika. La presse locale en avait fait ses choux gras. Le pauvre comptable avait été surnommé par les canards déchainés l’ « amant au comptant », l’ « égorgeur calculateur », le « sordide pour solde de tout compte » … Et autre nom d’oiseau que seule la presse locale ose encore. Eric n’avait pas été un instant inquiété. Tout de même, cet évènement lui avait vraiment posé un sacré cas de conscience … Pendant des heures, il s’était torturé en se demandant s’il fallait… Et puis finalement…

… Et puis finalement, il avait décidé de ne pas faire mention de cette dernière déconvenue dans le programme « norme-man ». Nul doute qu’un honteux crime pulsionnel foutrait en l’air toutes ses belles statistiques.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 01-02-2013 19:11  Mis à jour: 01-02-2013 19:11
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9132
 Re: Norme-man
Au secours !!! quand on lit ton histoire on a envie de se mettre à quatre pattes et d'aboyer à la mort, puis de courir comme des fous, puis lever la patte sur tous les pylônes de la rue et se goinfrer sans retenue d'un repas pantagruélique bien gras, bien salé, bien sucré ... de faire des bêtises, rien que des bêtises.
La première fois que j'ai vu une personne se conduire comme ça, c'était ma belle mère qui avait afficher sur toutes les portes de ses placards les équivalences en calorie du moindre aliment, puis se pesait, matin midi et soir, ...
Quel cauchemar !
Vivre avec une sonde dans le corps et dans la tête, un compteur sur le sexe, c'est un coup à compenser et devenir oui, comme Eric, un assassin. oui un A norme-man !
Frustrée NOoooon !
Merci, sur ce, je vais me bouffer une barre de chocolat bien gras.et je vais sauter sur mon chouchou
Na !
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
57 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 57

Plus ...