| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L' essence d' un homme - Poèmes - Textes
Poèmes : L' essence d' un homme
Publié par mafalda le 23-03-2013 05:36:42 ( 906 lectures ) Articles du même auteur



Tu écoutes, un sourire sur ta bouche,
Les braises remuées par la fourche,
Les flammes qui se couchent, sur un feu de souches,
Qui s' échappent vers la voûte.

Tu regardes s' étendre la fièvre rouge
Le péril du feu
Qui flotte dans les cieux
Puéril, mais tranchant comme la vouge.

Tu goûtes les miettes de cendres qui flambent
Dans les chaumes et dans les pailles
En ces landes: qui s' oulèvent ton poitrail.

Tu touches des doigts un espoir qui brûle
Tes yeux scintillent, brillent
Doux comme le tulle
Et tes larmes s' évaporent en feu de brindilles.

Tu sens l' odeur des gentianes, en flammes
Et penses à cette femme
Ses cheveux tréssés comme des lianes
Au parfum de badiane.

...Un peu d' eau aurait suffit...
...Mais elle manque par ici...

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Terra
Posté le: 24-03-2013 23:18  Mis à jour: 24-03-2013 23:18
Plume d'Or
Inscrit le: 19-02-2012
De: Snake eye
Contributions: 369
 Re: L' essence d' un homme
J'ai aimé ce poème.

Terra, qui aime ce poème.
mafalda
Posté le: 25-03-2013 00:59  Mis à jour: 25-03-2013 00:59
Plume d'Or
Inscrit le: 02-02-2013
De:
Contributions: 836
 Re: L' essence d' un homme
Bonjour terra, merci pour le compliment. Vous êtes écrivain, pouvez vous développer ce que vous avez aimé dans ce texte? L' avis des pros m' aide à progresser, merci, bonne nuit!
Loriane
Posté le: 25-03-2013 23:55  Mis à jour: 26-03-2013 00:02
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9109
 Re: L' essence d' un homme
Je suis dans l'est. quelque part entre la France et l'Allemagne.
Citation :
Tu sens l' odeur des gentianes, en flammes
Et penses à cette femme
Ses cheveux tréssés comme des lianes
Au parfum de badiane.

La musique et les images de ces vers sont magnifiques.
La badiane, anis étoilée, j'aime et le nom et la graine.

Citation :
Les flammes qui se couchent,
sur un feu de souches,

Tu pouvais écrire ce vers en deux parties, mais en fait les deux images se répondent, alors ?
Pourquoi pas ? j'ai toujours tendance à raccourcir les vers, mais ??
Citation :
Puéril, mais tranchant comme la vouge.
Tu goûtes les miettes de cendres qui flambent

C'est très personnel et beau.
J'aime l'évolution de l'écriture, du descriptif jusqu'au sensitif.
De la scène au sentiment.
Et les deux derniers vers font une conclusion comme une interrogation.
Il y a une belle ambiance dans ce poème.
coquilles :
Citation :
qui s' oulèvent ton poitrail
. soulèvent
Citation :
Ses cheveux tréssés comme des lianes
tressés
J'ai beaucoup aimé
Merci
mafalda
Posté le: 26-03-2013 18:04  Mis à jour: 26-03-2013 18:04
Plume d'Or
Inscrit le: 02-02-2013
De:
Contributions: 836
 Re: L' essence d' un homme
Loriane, merci beaucoup d'avoir pris sur ton temps pour commenter ce texte, et d' avoir développé. T' es géniale, merci!
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
44 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 44

Plus ...