| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La Roue du Temps - Poèmes - Textes
Poèmes : La Roue du Temps
Publié par dominic913 le 25-03-2013 14:40:11 ( 683 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes



Il y a un million d'années de cela, alors que le Monde était jeune et que l'Humanité entamait sans lente ascension vers un Age auquel elle n'était pas destinée ; j'ai rêvé d'un Avenir sans Peur, Mort, ni Démons capables de transformer ; en Cauchemar cette illusion que j'ai longtemps pourchassé de mes vœux effrénés ; et qui, depuis, de Territoires Interdits en Songes idylliques, m'a toujours échappé. Or, aujourd'hui que je suis condamné à un Exil empreint de Noirs Désirs ; je ne peux que constater que cette Race qui anéantit toujours son propre Avenir ; a perdu en chemin cette Foi en celui qui jadis ; lui a ouverte les Portes du Paradis.
Comment puis-je oublier, alors que je suis sur le point de franchir cette Frontière Cataclysmique ; que se dessine sous mes yeux obscurcis se détournant de ses suppliques ; l'image d'une Civilisation entrainant vers l'extinction ? Car, ceux et celles qui l'ont fait renaitre de ses cendres en écartant d'elle cette Malédiction ; qui la suis depuis son apparition ; 'a plusieurs fois déjà entrainé au bord d'un anéantissement sans possibilité de régénération.
Qui aujourd'hui se souvient de ces Empires mutilés qui ont disparu ; dans les limbes d'une Histoire évoquant ces événements à la fois terribles et inconnus ; de contemporains que je quitte sans regrets ? Je ne verse ni pleurs, ni souille de mon sang ce Temple aux murs d'Or et d'Argent ; puisque je sais désormais qu'on ne peut plus attendre d'eux aucun progrès ; dans la compréhension de ce qu'ils sont réellement, ces Survivants. Incapables de se remémorer les jours précédant la disparition de ce Continent sans équivalent ; qui a vu l'émergence de cette Société aux Symboles stimulants ; ils négligent son héritage qui lui a été transmis ; lorsque Mu et Atlantis ont se sont affronté à l'Aube de ces Ages insoumis.
Et maintenant que je songe à ces Temps issus de guerres sans nom et de Contrées aux Légendes bouleversantes ; je me rends compte qu'il n'y a qu’une façon de modifier cette Obscurité avilissante. C'est de fuir cette Nuit angoissante et de franchir cette Porte Stupéfiante ; sans songer aux terrifiantes implications dont ils sont les jouets insouciants ; puisque négligeant les Épreuves de leurs lointains Parents imprévoyants...
Dominique

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Terra
Posté le: 26-03-2013 01:00  Mis à jour: 26-03-2013 01:00
Plume d'Or
Inscrit le: 19-02-2012
De: Snake eye
Contributions: 369
 Re: La Roue du Temps
Nous avons chacun notre extinction, la mort et donc la peur qui en découle. J'ai trouvé ton texte très profond.

Terra, pensif.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
84 Personne(s) en ligne (33 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 84

Plus ...