| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> A nos enfants - Poèmes - Textes
Poèmes : A nos enfants
Publié par cristale le 02-03-2012 16:20:00 ( 698 lectures ) Articles du même auteur



Dormez tranquillement
Pauvres gens
On assassine vos enfants
Dormez tranquillement
Du sommeil du juste
Le devoir accompli
La mémoire perdue
Chaque drame chaque larme versée par l'innocent
Nous enverra au paradis blanc
Chaque bombe
Chaque vision apocalyptique
Nous définit comme un peuple en perdition
Chaque massacre
Et autre génocide
Nous envoie dans le monde acide
Sans sentiment
L'homme est perdu
Ou se cache l'enfant dans chacun de nous
Ou cache t on nos enfants
Dans le ventre en putréfaction
Mère Terre pardonne nous nos offenses
Mais personne ne pardonne à personne
A celui qui est offensé
Tout n'est que vengeance
Tout n'est que pouvoir et
Argent Le diable aurait il déjà Gagné
A tous ceux qui souffrent
A toutes celles qui ont mal dans leur chair
A tous nos enfants sacrifiés sur l'hotel de nos orgueils
Pauvre de nous pauvres pêcheurs
Pauvre de nous J'en appelle à Ta Miséricorde
Ton Pardon
Mais tout Ton Amour ne suffira pas à panser
Les plaies béantes et sanguinolantes
Les plaies de l'Ame de nos enfants.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Terra
Posté le: 05-03-2012 01:12  Mis à jour: 05-03-2012 01:12
Plume d'Or
Inscrit le: 19-02-2012
De: Snake eye
Contributions: 370
 Re: A nos enfants
J'ai beacoup aimé, c'est du lourd ce poème.
Loriane
Posté le: 06-03-2012 21:24  Mis à jour: 06-03-2012 21:24
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9079
 Re: A nos enfants
Oui l'horreur s'invite oui, oui l'hotel de nos orgueil est jonché de plaies béantes.
Ton texte est très réaliste et puissant. Il y a beaucoup de colère et de force dans ces mots et pourtant je reste "sottement ?" optimiste. je pense que nous grandissons, que nous avançons.
Merci 
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
37 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 37

Plus ...