| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Tu vois, je t'attendais . - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Tu vois, je t'attendais .
Publié par Bacchus le 01-06-2013 22:10:00 ( 905 lectures ) Articles du même auteur



Le temps peut bien passer, troublant les souvenirs,
Tu es là, dans mon coeur, marchant sur le chemin.
Tu étais là hier, tu seras là demain,
Dans tes roses jupons et avec ton sourire.

Ainsi tu es venue...jusqu'au bout, je doutais.
Tu as marché vers moi et paraissais heureuse,
Toi qui, hier encor, semblais un peu frileuse.
Tu m'avais dit " Peut-être...il faudra patienter. "

Lorsque tu es venue te serrer contre moi,
Sans avoir hésité, en un élan si tendre,
Pour te faire pardonner de m'avoir fait attendre,
J'ai essayé en vain de cacher mon émoi.

Alors, j'ai pris ta main, toute gracile et fraîche,
Pour t' emmener au grè d'un chemin effacé,
Et, marchant lentement, quand je t'ai enlacée,
J'ai senti sur mon cou la douceur d'une mêche.

L'anacoluthe tendre, à l'ombre du haut bois,
N'eut rien à redouter d'un bouquet inutile,
Et ce qu'elle a pu voir, dans les buissons tranquilles,
N'était pas, croyez-le, une biche aux abois.

Le temps n'avait plus cours, dans l'écrin de verdure.
Picoré de baisers, j'ai gravé au couteau,
Tout en nous promettant de revenir bientôt,
Nos prénoms dans un coeur, tendre dans un bois dur.

Souvenirs suspendus,le temps seul a passé.
Que reste t'il, d'ailleurs, à la fin d'une vie,
Quand on l'a savouré, sans regrets ni envies ?
Quelques gestes d'amour et quelques noms gravés.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
couscous
Posté le: 02-06-2013 06:53  Mis à jour: 02-06-2013 06:53
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Tu vois, je t'attendais .
Quelle belle réponse à celle qui occupe ton coeur toujours amoureux. Je l'envie.
Quelle chance elle a ... Emma !

Merci.
Bacchus
Posté le: 02-06-2013 10:56  Mis à jour: 02-06-2013 11:13
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Tu vois, je t'attendais .
Bof..ne l'envie pas . Compte tenu de l'époque, au mieux, tu aurais pû apprécier une balade dans ton landau, quinze ans plus tard...
Et je ne pensais pas encore à pouponner.
Loriane
Posté le: 03-06-2013 16:37  Mis à jour: 05-06-2013 23:55
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9077
 Re: Tu vois, je t'attendais .
Ton merveilleux romantisme tendre et apaisé, me rappelle la grâce de ces billets d'amour courtois, ces vers qui sont le summum de l'élégance des sentiments.
Le côté bucolique mais osé, me rappelle des poèmes de l'amour médiéval.
Citation :
L'anacoluthe tendre, à l'ombre du haut bois,

Subtile illustration du propos coquin.
C'est très adroitement écrit et très beau
Merci

Charmante dame, dans ses atours
Tes mots bucoliques enchantent,
L'amour courtois encor chante
Flirt, belle amie et fais ta cour
Au plaisir d'un instant soyons
Preux chevalier, Gente dame
Ou, bergère qui se pâme
Le roman de la rose osons.

Pour emma et toi.

Les canailloux sont doués cette année
emma
Posté le: 04-06-2013 09:03  Mis à jour: 04-06-2013 09:03
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1495
 Re: Tu vois, je t'attendais .
Waa ! quelle belle inspiration !
Merci de cette réponse du berger à la bergère qui forme une superbe pastorale des sentiments.

Tous les amoureux du monde devraient avoir leur coin de verdure pour abriter leur tendresse.

Je retiens le vers :
"Le temps n'avait plus cours, dans l'écrin de verdure."

Je trouve ce vers très beau et très équilibré.

Amitié !
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
32 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 32

Plus ...