| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Deux petits aimants (fable expérimentale) - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Deux petits aimants (fable expérimentale)
Publié par Anonymes le 01-01-1970 15:20:00 ( 1206 lectures ) Articles du même auteur

Deux petits aimants.

Vous avez trouvé deux petits aimants au fond d'un tiroir oublié. Ils sont collés l'un à l'autre, vous les séparez et ils s'attirent à nouveau irrésistiblement. Cette attraction magnétique amuse puis énerve. Un aimant dans chaque main vous tentez de maîtriser l'attraction, de les retenir, mais impossible. A une certaine distance ils se collent sans crier gare.
Cet élan trop mécanique a un envers plus mystérieux, la répulsion. Il suffit de retourner l'un des deux aimants pour qu'une force tout aussi impérieuse les empêche absolument de se toucher. Contrairement à l'attraction, cette force se laisse expérimenter. Nous pouvons réduire le point de non contact, dépenser une force disproportionnée par rapport à la taille des aimants sans parvenir à forcer le contact. Un ressort immatériel nous tient à distance, invisible, invincible. Nous pouvons nous appuyer sur lui, le sentir sans le voir, le comprimer un peu plus ou un peu moins. Si nous insistons l'aimant que nous poussons cherche à faire le tour de l'autre. Ce que nous ressentions comme un ressort devient une demi sphère élastique, tout aussi immatérielle. Si nous laissons les aimants dévier ils s'évitent et glissent de côté. Nous dépassons la demi sphère les aimants ne sont plus face à face mais côte à côte et la force magnétique s'inverse, la répulsion bascule en attraction, les deux aimants se retrouvent collés, bêtement collés.

A l'évidence la répulsion n'est pas simplement le contraire, l'inverse, de l'attraction. Les aimants s'attirent en ligne droite mais se repoussent comme le feraient deux demi-sphéres. La demi-sphère fait écho à la ligne droite dans un effet de miroir déformant, inatendu.

Attraction et répulsion s'imposent comme deux forces tout aussi énigmatiques si l'on n'a pas appris les lois du magnétisme. Et encore, à la fin d'un cours, admettrions nous ces lois sans forcément les comprendre. Le ressort invisible de la répulsion en serait il moins mystérieux ?

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 01-02-2012 12:59  Mis à jour: 05-02-2012 21:52
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9072
 Re: Deux petits aimants (fable expérimentale)
Observation de physique devenue métaphysique.
A qui pouvons nous adapter ce principe de l'attraction-répulsion ?
A nous les humains je crois, qui savons si bien nous tourner autour. 
Bravo pour la clarté et la finesse de l''écriture .
Plaisir de te lire.
Merci
A bientôt
emma
Posté le: 05-02-2012 13:38  Mis à jour: 05-02-2012 21:51
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1495
 Re: Deux petits aimants (fable expérimentale)
J'aime les fables où l'on met en scène des animaux pour mieux parler des travers des hommes. Ici, tu réinventes le genre en mettant en scène des objets. C'est tout à fait inventif, je suis conquise par un tel procédé !

Bonne continuation
aliv
Posté le: 07-04-2013 20:44  Mis à jour: 07-04-2013 20:44
Plume d'Argent
Inscrit le: 25-03-2013
De:
Contributions: 290
 Re: Deux petits aimants (fable expérimentale)
J'ai eu l'impression de lire un texte sur la physique.
Pour moi cela ne ressemble pas à une fable mais bon après je suis loin d'être une experte de la fable.
Mais j'ai quand même trouvé ce texte bien écrit.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
43 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 43

Plus ...