| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Le réverbère jaune - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Le réverbère jaune
Publié par ironik le 21-10-2013 19:27:43 ( 916 lectures ) Articles du même auteur



La lune pâlissait par dessus le duvet
Des immeubles crémeux alourdis de moulures.
Elle brillait sereine, au loin de leur allure,
Comme en un autre monde où seule, elle vivait.

Jaloux de sa clarté, joyau dans les ténèbres,
Un réverbère jaune à l’homme encor soumis
Brûlait comme un enfant, capricieux à demi,
À demi vaniteux, sous ses rais qu’on célèbre.

Il s’enorgueillissait, tout empli de dédain,
D’être devant la lune à la vue de chacun.
Il pensait que les yeux vers les cieux élevés

Admirait son éclat, contemplait sa lueur.
Qu’il se trompait, le pauvre ! Et quelle grande erreur,
Car les regards cherchaient la pâleur enlevée.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
couscous
Posté le: 22-10-2013 07:31  Mis à jour: 22-10-2013 07:31
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Le réverbère jaune
Ce réverbère jaloux de la lune, une belle idée poétique si bien contée.

Merci Ironik
Titi
Posté le: 22-10-2013 12:43  Mis à jour: 22-10-2013 12:43
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1501
 Re: Le réverbère jaune
Ce réverbère me rappelle bien des hommes, qui tente de se mettre en lumière pour briller, sans savoir que cette dernière n’attire que les moucherons et les papillons dont elle brule les ailes, pour qu'ils s'envolent en fumée........................
Loriane
Posté le: 24-10-2013 21:51  Mis à jour: 24-10-2013 21:51
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9109
 Re: Le réverbère jaune
Citation :
La lune pâlissait par dessus le duvet
Des immeubles crémeux alourdis de moulures.
Elle brillait sereine, au loin de leur allure,
Comme en un autre monde où seule, elle vivait.


L'univers que tu plantes est un bonheur.
Ce réverbère qui se la pète !
L'idée est séduisante et la métaphore nous ramène a bien des esprits qui se croient Divin.
Ce sonnet bien qu'écrit comme toujours avec ta jolie plume poétique porte en plus un message différents de tes poèmes précédents.
Ironik, je dois te le dire, tes poèmes me manquent., comment vas-tu ? Les études t'absorbent ?
Merci
A bientôt
ironik
Posté le: 25-10-2013 14:31  Mis à jour: 25-10-2013 14:31
Plume d'Or
Inscrit le: 13-06-2012
De:
Contributions: 77
 Re: Le réverbère jaune
Merci de vos commentaires!

Je n'ai malheureusement plus la plume aussi fertile qu'avant et, je dois bien l'avouer, les études sont véritablement chronophages! Mais je vais essayer tout de même de passer régulièrement! :)
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
37 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 37

Plus ...