| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La St Valentin - Essais confirmés - Textes
Essais confirmés : La St Valentin
Publié par Loriane le 14-02-2016 15:00:00 ( 954 lectures ) Articles du même auteur



Petite révise :La st Valentin

Cliquez pour afficher l

La Saint Valentin, communément considérée comme la fête de l'amour et des amoureux est fêtée dans de très nombreux pays le 14 Février.
Elle est souvent l'occasion de dons de fleurs, de roses rouges, ou de billets doux illustrés, et elle a pour symboles, un cœur, un Cupidon ailé, des oiseaux en couple.
Il faut savoir que la saint Valentin serait l'occasion de l'envoi d'environ un milliards de cartes ou de mots doux dans le monde.
Cette fête apparaît à la fin du moyen-âge, fête à l'origine catholique, elle devient la célébration de l'amour physique, mais aujourd'hui son sens premier semble évolué et elle est plus spécialement le jour des échanges affectifs, de l'amitié.
La légende la plus communément répandue est la suivante :
Saint Valentin était un prêtre qui fût décapité le 14 Février.
Au cours de son emprisonnement les enfants dont il était l'ami, aimaient tant le saint qu'ils le soutenaient et le réconfortaient en lui passant à travers les barreaux de sa cellule des mots de réconfort et d'affection.
Ces gestes seraient à l'origine des envois traditionnels de vœux et des billets doux chargés de mots d'amour.
Les sources de cette célébration semblent venir de très loin et comme pour beaucoup d'autres fêtes, la saint Valentin se superpose à d'autres coutumes bien plus anciennes, pratiquées dans les sociétés primitives depuis toujours, comme le furent les fêtes de la fertilité.
Dans la Grèce antique, par exemple, de la mi-Janvier à la mi-Février ont célébrait le mariage de Zeus et de Héra pendant le mois de Gamélion;
A la même époque la Rome antique fêtait le 15 Février les Lupercales, du Dieu de la fertilité Lupercus,
On célébrait le dieu pan, le dieu de la nature et Junon, déesse des femmes et du mariage.
Cette fête païenne se traduisait par des sacrifices d'animaux et des manifestations de rues censées rendre les femmes plus fertiles et faciliter les accouchements.
Depuis l'antiquité le 15 Février, fut la fête des célibataires puis comme il est de coutume, une fête chrétienne vint se substituer à la fête païenne.
Pour l'histoire il parait difficile d'attribuer à l'un des trois saints qui portent le nom de Valentin la paternité de cette fête qui parait avoir été crée pour inciter les jeunes couples d'amoureux à se marier.
Il faut donc probablement considéré que le choix de saint Valentin est le résultat d'une légende sur laquelle s'est greffée la manifestation de l'amour courtois.
La coutume des "Valentins" nous vient de l'Angleterre, vers la moitié du XIVe siècle, dans ce pays, le 14 Février symbolisait le retour de la vie et de l'amour car on avait observé que les oiseaux avaient l'habitude de s'accoupler à cette date.
Nous retrouvons depuis toujours, dans de très nombreuses sociétés, cette symbolique des oiseaux amoureux, des tendres tourtereaux, liée à celle de l'œuf pondu à la fin de l'hiver, signe de renouveau et de retour de la vie et des amours.
Un poète Othon de Grandson rapporte cette coutume du culte de la saint Valentin.
On retrouve à la cour de Savoie ces écrits et poèmes : "la complaincte amoureuse de sainct Valentin" gransson, "le souhait et le songe de Saint valentin".
A partir de ces publications ces mêmes poèmes gagneront alors tout le monde occidental de langue latine.
Nous devons à Charles d'Orléans, qui écrivit lui-même des poésies dédiées à saint Valentin, la connaissance de cette tradition.
Celle-ci disparut, puis fut remise en pratique au XIXe siècle.
Le succès de cette fête redonna de l'intérêt pour les reliques des saints Valentin.
Nous en trouvons un à Dublin, un autre à Roquemaure en France, un troisième à St Pierre du Chemin, tous étant fêtés le 14 Février et authentifiés par le Vatican.

Nous voyons aujourd'hui "la saint-Valentin" fêtée dans tout l'occident et dans toute l'Amérique du nord où elle prend le nom de Valentine's day, sa notoriété va croître et gagner les pays de l'Orient, de l'Amérique du sud, Brésil, Colombie...
Depuis 1980, la Saint Valentin est maintenant fêtée en Chine.
Au japon, le white Day est fêté le 14 Mars, dans ce pays les échanges de cadeaux sont obligatoires et codifiés.
Au Brésil, on ne parle pas de Saint-Valentin mais de "dia dos namorados" , jour des amoureux, fêté non pas le 14 février mais le 12 juin.
En Colombie, "el día del amor y amistad", jour de l'amour et de l'amitié est fêtée le troisième samedi du mois de septembre.
La saint Valentin devient populaire en Inde au Pakistan...et s'étend un peu plus chaque année à travers le monde revêtant toujours la même symbolique de l'amour et de l'amitié.


Lydia Maleville

Cliquez pour afficher l

Les deux pigeons de La Fontaine (Fables) :

Deux Pigeons s'aimaient d'amour tendre.
L'un d'eux s'ennuyant au logis
Fut assez fou pour entreprendre
Un voyage en lointain pays.
L'autre lui dit : Qu'allez-vous faire ?
Voulez-vous quitter votre frère ?
L'absence est le plus grand des maux :
Non pas pour vous, cruel. Au moins, que les travaux,
Les dangers, les soins du voyage,
Changent un peu votre courage.
Encor si la saison s'avançait davantage !
Attendez les zéphyrs. Qui vous presse ? Un corbeau
Tout à l'heure annonçait malheur à quelque oiseau.
Je ne songerai plus que rencontre funeste,
Que Faucons, que réseaux. Hélas, dirai-je, il pleut :
Mon frère a-t-il tout ce qu'il veut,
Bon soupé, bon gîte, et le reste ?
Ce discours ébranla le coeur
De notre imprudent voyageur ;
Mais le désir de voir et l'humeur inquiète
L'emportèrent enfin. Il dit : Ne pleurez point :
Trois jours au plus rendront mon âme satisfaite ;
Je reviendrai dans peu conter de point en point
Mes aventures à mon frère.
Je le désennuierai : quiconque ne voit guère
N'a guère à dire aussi. Mon voyage dépeint
Vous sera d'un plaisir extrême.
Je dirai : J'étais là ; telle chose m'avint ;
Vous y croirez être vous-même.
A ces mots en pleurant ils se dirent adieu.
Le voyageur s'éloigne ; et voilà qu'un nuage
L'oblige de chercher retraite en quelque lieu.
Un seul arbre s'offrit, tel encor que l'orage
Maltraita le Pigeon en dépit du feuillage.
L'air devenu serein, il part tout morfondu,
Sèche du mieux qu'il peut son corps chargé de pluie,
Dans un champ à l'écart voit du blé répandu,
Voit un pigeon auprès ; cela lui donne envie :
Il y vole, il est pris : ce blé couvrait d'un las,
Les menteurs et traîtres appas.
Le las était usé ! si bien que de son aile,
De ses pieds, de son bec, l'oiseau le rompt enfin.
Quelque plume y périt ; et le pis du destin
Fut qu'un certain Vautour à la serre cruelle
Vit notre malheureux, qui, traînant la ficelle
Et les morceaux du las qui l'avait attrapé,
Semblait un forçat échappé.
Le vautour s'en allait le lier, quand des nues
Fond à son tour un Aigle aux ailes étendues.
Le Pigeon profita du conflit des voleurs,
S'envola, s'abattit auprès d'une masure,
Crut, pour ce coup, que ses malheurs
Finiraient par cette aventure ;
Mais un fripon d'enfant, cet âge est sans pitié,
Prit sa fronde et, du coup, tua plus d'à moitié
La volatile malheureuse,
Qui, maudissant sa curiosité,
Traînant l'aile et tirant le pié,
Demi-morte et demi-boiteuse,
Droit au logis s'en retourna.
Que bien, que mal, elle arriva
Sans autre aventure fâcheuse.
Voilà nos gens rejoints ; et je laisse à juger
De combien de plaisirs ils payèrent leurs peines.
Amants, heureux amants, voulez-vous voyager ?
Que ce soit aux rives prochaines ;
Soyez-vous l'un à l'autre un monde toujours beau,
Toujours divers, toujours nouveau ;
Tenez-vous lieu de tout, comptez pour rien le reste ;
J'ai quelquefois aimé ! je n'aurais pas alors
Contre le Louvre et ses trésors,
Contre le firmament et sa voûte céleste,
Changé les bois, changé les lieux
Honorés par les pas, éclairés par les yeux
De l'aimable et jeune Bergère
Pour qui, sous le fils de Cythère,
Je servis, engagé par mes premiers serments.
Hélas ! quand reviendront de semblables moments ?
Faut-il que tant d'objets si doux et si charmants
Me laissent vivre au gré de mon âme inquiète ?
Ah ! si mon coeur osait encor se renflammer !
Ne sentirai-je plus de charme qui m'arrête ?
Ai-je passé le temps d'aimer ?



(La Fontaine, Fables : Les deux pigeons)
inspiré d'écrivain qui l'on précédé :
La Bible de Jérusalem , psaume 55 (54), versets 7-8).
Nous pouvons bien sûr comparer cette fable à celle des " Deux Amis " (Livre VIII, fable 11).
Madame de Sévigné , La Fare, Horace , les deux pigeons bien connus" (Epître, Livre I, 10). du Livre des lumières....
On peut considérer que les sources de cette fable est le Pañchatantra du sanskrit Pachatatra " Le Livre d'instruction en cinq parties" de Pilpay.
.
Pilpay était un Sage Indien. C'était le la principale source d'inspiration de Jean de "La Fontaine.
Ses contes et ses fables à caractère universel, sont traduits en français au 17ème siècle.
Vizir de Dabchélym, Pilpay composa ses fables et ses contes dans l’intention d’instruire le monarque.
Son œuvre fût traduite, dès son époque, dans les langues perses et arabes qui rayonnaient internationalement.
Les fables indiennes sont popularisées dès le VII° siècle sous formes de récits allégoriques contenant de pertinentes leçons de vie.

Loriane

[center]

Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
banniange
Posté le: 14-02-2016 18:40  Mis à jour: 14-02-2016 18:40
Régulier
Inscrit le: 16-01-2016
De: belgique
Contributions: 56
 Re: La St Valentin
merci de nous rappeler l"origine de nos festivités parfois trop confortables je ne connaissais pas du tout les références à Pilpay bonne soirée amoureuse
banniange
Posté le: 14-02-2016 18:53  Mis à jour: 14-02-2016 18:53
Régulier
Inscrit le: 16-01-2016
De: belgique
Contributions: 56
 Re: La St Valentin
et je mets un texte St valentinois, j'espère que tu l' apprécieras
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
40 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 40

Plus ...