| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Jeu poétique - Poèmes - Textes
Poèmes : Jeu poétique
Publié par modepoete le 01-05-2012 13:50:00 ( 753 lectures ) Articles du même auteur




Pouvez vous me dire si peu de mil
Peut nourrir un peuple servile
Chacun en trouvera t’il sa part
Ce malgré une moisson en retard

La guerre infernale a détruit Troie
Ce fut je vous le dit, bel endroit
Il ne reste que des friches du moins
Pour engranger demain quelques foins

Jusqu’à la prochaine saison on sera sans
Une seule once pour nourrir nos gens
Nous irons guerroyer là bas de par
Les Monts et forêt marchant jusqu‘au tard

Par les villages on fera grange du neuf
Tout nous sera permis, le vol d’un œuf
On en sera redevable de pas moins
En ces blessures signées de nos poings…

Cette histoire m’a été contée à Sète
On tenta de m’expliquer une recette
Je ne peux rester dans une heure je pars
Pour un bonsoir, une belle fut à mon départ

Elle fut heureuse de m’offrir du pays le bon vin
Si d’arome il vous convient dites moi le enfin
Oui ! Dites moi sincère combien, n’attendez plus
Que je vous le réserve je n’aurai de surplus

Ma réponse en ce demain, car nous sommes deux
Mon compagnon d’Arles exhaussera votre vœu
Chaque année au solstice d’été il prend par
Aux grandes fêtes, en l’honneur de Jean-Bart

Grand corsaire, écumeur des mers qui se vint
Déposer à bon port, ce véritable trésor de marin
Sur le grand Louis son commandement fut égal
A sa réputation : Corsaire de France à la ruse géniale

Je ne connaissais pas ce légendaire en somme
Il fut sujet Anglais et sillonna la vielle route du rhum
Sur le grand Louis son commandement sera égal
A sa réputation de loup des mers à la ruse infernale

A fond de cale, cache sous les ballots de céréale
Le trésor était là il attentait les gourmets pour le régal
Rien ne présageait autant de vin en ces jarres
Dunkerque pavoisait, pavillon haut sur le phare
On fêta toute la nuit le doux nectar contenu en ces litres

Bonnes gens vous peut-il me donner compte
Du bon vin rapporter par Jean Bart lors son voyage
Vous ne savez ; je vous promets à bon usage
De vous le donner si vous m’en demander le décompte
☼₣€

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
37 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 37

Plus ...