| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Deuxième Question - Nouvelles confirmées - Textes
Nouvelles confirmées : Deuxième Question
Publié par dominic913 le 18-07-2014 16:49:26 ( 581 lectures ) Articles du même auteur
Nouvelles confirmées



Une fois encore, je constate que mon texte sur la Religion que j'ai posté hier a fait grincé beaucoup de dents. Il est tout de même incroyable que dès que l'on touche à ce sujet, un certain nombre de personnes se sentent immédiatement agressées. C'est bien la preuve que la plupart des gens ne sont pas capables de raisonner lorsqu'on touche à leurs traditions ou à leur foi. Comme si s'interroger sur Dieu, sur son existence, sur ses desseins, sur ses ambitions, sur les Vérités relatées dans des Livres tels que la Torah, la Bible ou le Coran, n'avaient pas à ètre disséquées, questionnées, bousculées.
Depuis l'Aube de l'Humanité, l'Homme a toujours eu besoin de Dieux - de Dieu - dans le but de se rassurer sur sa Destinée. L'Univers est empli de mystères, de dangers, et il a toujours tenté de se rassurer en imaginant qu'une puissance surnaturelle sera toujours là pour le sauver, pour le guider. Cela lui a permis de surmonter certaines épreuves au cours d'ages anciens ; car les civilisations qui nous ont précédées n'avaient pas accès à la connaissance ; du moins, seuls les élites y avaient accès et les controlaient.
Aujourd'hui, d'un seul clic, chacun peux s'informer, se faire sa propre opinion des informations qu'on lui transmet. La Religion ne fait pas exception à la règle. Les Hommes ont le droit - je dirai même davantage, l'obligation - de se questionner sur les Vérités inscrites au coeur des trois Grands Livres. Je suis convaincu que Dieu n ous a transmis quelques unes de celles-ci - parmi toutes celles qu'il ne nous a pas dites -, c'est pour que nous ne les acceptions pas comme des règles établies, écrites dans le marbre jusqu'a la fin de l'Eternité. Je suis convaincu que, s'il nous les a révélées, c'est pour les dépasser. Depuis l'Aube de l'Histoire, nos civilisations ont évoluées, se sont radicalement transformées. Les croyances, les règles, de jadis, ne sont pas les mêmes que celles d'aujourd'hui ; et ne seront certtainement pas les mêmes que celles de demain. J'ai souvent le sentiment que les textes religieux que nous connaissons à travers les trois grandes fois monothéistes actuelles, ont le plus souvent été utilisés à des fins politiques. Evidemment, leurs fondateurs étaient sincères, bons, profondément généreux et amoureux de l'Humanité toute entière. Ils placent leur foi en le meilleur de l'Homme. Malheureusement, l'Homme, n'est pas emprunt du mème idéal que ces Prophètes qui ont vainement tenté de lui montrer une voie autre que celle qu'il a suivi jusqu'a aujourd'hui. La majorité de ses frères s'en sont servi pour asservir, pour conquérir, pour étendre leur emprise, pour soumettre ceeux qui ne pensent pas comme eux. Ils l'ont utilisé comme un outil de pouvoir et d'asservissement, et non d'espoir et de délivrance.
La Parole de Dieu a tant de fois été détournée que désormais, l'Humanité se tourne progressivement vers d'autres idoles :cupidité, argent, ambition, égoisme, individualité, l'ont remplacé. Le Dieu argent a progressivement supplanté le Dieu cloué sur la Croix ou de la Qaaba. Et les intégristes de tous poils auront beau faire, c'est un mouvement irréversible, sans possible retour en arrière. Et plus ils tenteront de se servir de l'ignorance et de la crédulité de ceux auxquels ils veulent cacher ce que le monde offre comme connaissances et autre vérité que la leur, plus leur règne sera court et sanglant. Tout cela pour dire qu'il n'y a que ceux et celles qui placent toutes leurs espérances en l'avenir dans les mains de la Religion qui se sentent agressés par de tels propos ; les autres, ceux et celles qui ont les yeux ouverts sur d'autres rèves, d'autres passions, d'autres espérances, d'autres ambitions, sont, à mon avis, les véritables enfants de Dieu ; car quel Dieu accepterait, aimerait, que ceux qu'il a choisi pour propager quelques unes de ses Vérités, se transforment en sectaires, se replient sur eux mêmes ainsi que sur des textes écrits il y a des centaines ou des milliers d'années ; plutot que de faire progresser ces derniers dans le but d'enrichir de nouvelles Paroles, de nouvelles Vérités, et ainsi de glorifier celui qui les a inspiré...

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
21 Personne(s) en ligne (3 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 21

Plus ...