| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L'art de rester modeste - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : L'art de rester modeste
Publié par Bacchus le 24-07-2014 11:50:00 ( 728 lectures ) Articles du même auteur



S'il a pu m'arriver d'être content de moi,
D'avoir, par quelques vers, exprimé ma pensée,
servi la poésie sans l'avoir offensé
Et, mariant les mots, soulevé quelque émoi,

Si, le goût me venant, je caresse ma plume
Et noircis, sans la voir, ma feuille de papier,
Trouvant avec bonheur, sans en compter les pieds;
Le ver qui me convient, sa rime qui s'allume,

C'est pour mon seul plaisir, pour me griser de verbes,
Comme l'on fait du vin qu'on boit en solitaire
Sous la lune, le soir, quand on est seul sur terre,
Assis dans le jardin et les pieds nus dans l'herbe.
.

Mon poème fini, il me faut le relire.
Je suis, croyez-le bien, loin d'être complaisant.
Il m'arrive parfois de le trouver plaisant
Ou alors pas du tout.Alors, je le déchire.

Celui que j'ai gardé ne m'intéresse plus.
Espérant amuser, je peux le faire paraître.
Quelques uns le verront et le liront, peut-être .
Sera t'il assez bon et leur aura t'il plu ?

Allons..en supposant qu'il ait fait votre affaire
Et que le goût vous prend de vouloir en parler ;
Que ce soit en douceur, et sans vous emballer :
Je sais depuis longtemps le peu que je sais faire.

Il m'arrive parfois, lisant certains auteurs
De m'écorcher les yeux d'alexandrins trop courts
Aux vers se terminant en rimes de secours
Sur les longs trémolos des fiévreux amateurs.

Et je dis : c'est très bien et le pense, du reste,
Tant qu'on n'a pas écrit pour se faire admirer.
Chacun donne de soi ce qu'il peut en tirer,
Le donne de tout cœur, tout en restant modeste.

Mais s'auto-encenser, s'admirer en couronne
Et s'entre- décorer en petits groupuscules,
Sans parler, pour autant, du côté ridicule,
Ne paraît, à part eux, n'intéresser personne.

Et il en est ainsi de toutes les pensées :
On peut les ruminer tout en voulant se taire
Ou bien les exprimer au fil de quelques vers.
Alea jacta est...sans vouloir offenser.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 24-07-2014 13:48  Mis à jour: 24-07-2014 22:23
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 8995
 Re: L'art de rester modeste
J'aime beaucoup ton propos, j'aime ce regard humain et si juste sur l'art du poète, de l'écrivain.
Le poète est par définition, une personne sensible, à l'écoute, ouvert à l'univers et donc exempt de tout orgueil, il reste conscient de son humilité, de ses incertitudes, faute de quoi démuni de ce ressenti il n'est plus qu'un technicien suffisant.. et enfermé dans sa chapelle, du haut de son érudition brillante il se coupe des autres, les repousse, souvent il les complexe et les effraie.
L'artiste est une personne qui partage dans la modestie, conscient de son insuffisance, le poète est une personne légère qui doute et surtout qui donne, et toi, tu as la modestie de celui qui sait ce qu'il vaut, de celui qui n'a plus besoin des compliments vains.
Mais notre époque malheureusement nourrit les egos, nombre d'egos malades de reconnaissance et qui s'auto-congratulent avec fatuité, sans retenue, voire, les remises de prix, de ces pseudos " artistes " qui écrasent le commun peuple, de leur prétendue culture, si satisfaits qu'ils sont de leurs avanies, et ils s’offrent en spectacle sans partage.
Ce sujet pourrait faire l'objet d'un débat sur le forum débat, ou sur le RV des copains.
Merci pour le partage.
EXEM
Posté le: 24-07-2014 18:05  Mis à jour: 24-07-2014 18:05
Plume d'Or
Inscrit le: 23-10-2013
De:
Contributions: 1481
 Re: L'art de rester modeste
Je me suis régalé en lisant ce poème. Je me suis retrouvé au lycée lisant du Boileau. Bravo Bacchus ! Les styles les plus fluides (comme le tien) n'est qu'une illusion et c'est toujours le travail qui les fournit. On ne peut écrire comme tu le fais, sans travailler ses vers. Le fond me rappelle aussi Boileau quand il critiquait les poètes qu'il n'aimait pas.
("La raison dit Virgile et la rime Quinaut") - Pardonner l'orthographe, je cite de mémoire-
Mais à part ce côté Boileau, il y a des vérités universelles dans ton poème. Par exemple, j'ai aimé ces vers.
"Et je dis : c'est très bien et le pense, du reste,
Tant qu'on n'a pas écrit pour se faire admirer.
Chacun donne de soi ce qu'il peut en tirer,
Le donne de tout cœur, tout en restant modeste."

Voici une bien belle vérité, si bien dite. La modestie est une chose importante. Il y a aussi la tolérance et la générosité qui sont importantes chez un poète.Sans cela il ne peut être modeste.
Bacchus, ton poème est excellent. Tu as un don continue de le developer. Je suis toujours avide de tes poèmes et heureux de les commenter. Bravo.
Anonymes
Posté le: 24-07-2014 22:12  Mis à jour: 24-07-2014 22:12
 Re: L'art de rester modeste
Parfois les rimes de secours peuvent être des rimes d'appel au secours ou des rimes de confort ou plutôt de réconfort. Et pour être plus honnête encore, elles peuvent aussi être la fuite de rimes dont on s'éloigne parce qu'elles font peur ou qu'elles réveillent des peurs. Alors, pour ma part, en pareille situation, j'écoute alors davantage la musique des mots que les mots eux-même.
Votre secours rimait bien comme l'ensemble de vos vers d'ailleurs!

J'adhère à la proposition de Loriane.

Jacques
emma
Posté le: 30-07-2014 18:45  Mis à jour: 30-07-2014 18:45
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1495
 Re: L'art de rester modeste
bonjour bacchus, entre ton 'art de rester modeste' et le texte 'flagornerie' de kjititi : je commence sérieusement à me demander si on essaye pas de nous passer un message. Hi hi hi !

Les poètes sont des gens sensibles, certains timides se sentent certainement rassurés par les compliments. Du moins j'imagine. Pour ma part j'écris depuis assez longtemps, je suis devenue assez insensible à tout cela. J'aime quand mes textes sont prétextes à échanges, mais chacun doit avoir des attentes différentes vis à vis de l'écriture et des sites littéraires.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
35 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 35

Plus ...