| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Croustillant ! Pour Couscous et autres poètes - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Croustillant ! Pour Couscous et autres poètes
Publié par Athéna le 12-09-2014 08:20:00 ( 706 lectures ) Articles du même auteur




Elle court, elle court, telle une gazelle à l’affût d’un beau gibier, Dieu sait s’il y en a dans ces oiseaux de métal !
Pourquoi court-elle, me direz-vous ? Pour les beaux yeux d’un bel Adonis ? Oh non ! Qui vous a mis cela dans le crâne, vous lecteurs. ?
Croyez-moi ! Cette jeune femme….pas toujours jeune et fraîche d’ailleurs, accomplit seulement sa tâche, parfois il y des contraintes et les traversées ne sont pas tous identiques, voici venu le temps des surprises.

Oui, voyager en avion peut réserver quelques surprises et causer quelques désagréments.

Connaissez-vous parfaitement les avions et leurs cabines ? Non ?
Savez-vous qu’un siège peut bouger …mais oui, .quand il est occupé par deux personnes. Dieu créa la femme pensant qu’elle serait belle en toute occasion, il ne pensait peut-être pas qu’elle se comporterait comme un animal !

Dans un avion, il y plusieurs espaces de rangement, ils ne sont pas assez suffisants aux yeux du personnel de bord, me semble-t-il ,de temps à autre, au lieu d’y trouver des bagages, on y voit deux corps compressés, ils ont l’air de sacs, mais ceux-là ne sont pas à usage de cabine, ne croyez-vous qu’il y ait d’autres endroits pour exprimer des sentiments qui n’ont rien de romantiques, en cet instant précis.

Il y a également des espaces très appréciés après le repas offert par le personnel de bord, surtout s’il est bien arrosé ! Ces endroits sont fréquentés assez souvent et pendant, à priori une courte durée ; erreur, grosse erreur ! Il n’est pas rare de patienter plusieurs dizaines de minutes devant la toilette la plus spacieuse, il n’y en a que deux ! Ah Ah ! Pourquoi ? Là aussi, non pas pour un changement d’adresse mais pour un échange de caresses, romantique, non ? Le plaisir a parfois certaines exigences !

Les avions transportent des anonymes mais également des vedettes, quelquefois des anonymes deviennent à la fin du vol des vedettes, et parfois des vedettes voyagent en anonymes.

Peut-être connaissez-vous ou avez-vous entendu parler d’un célèbre journaliste qui commentait des mariages princiers, un steward s’est entendu répondre, lorsqu’il a voulu gentiment le saluer par son nom : « Je vous interdis de me reconnaître ! » Quel cabotin !

Autrefois à la Télévision Française nous avions la chance d’avoir des speakrines pour présenter les programmes, elles étaient jolies, certaines d’entre elles ne devraient pas voyager ou alors le faire avec quelque élégance. L’une d’entre elles à ma demande de bien vouloir s’asseoir et s’attacher m’a répondu : Vous savez qui je suis ?
Non, lui répondis-je (alors que je suis une fan de télé) et vous ? m’adressant à son voisin qui nia de la même manière. J’étais très contente de ma réponse, mon complice également. Elle s’est enfin assise, l’objectif était atteint !

Il y plusieurs années, la courtoisie était de mise dans nos carlingues, elle existe encore mais tellement rarement qu’elle est fort appréciée, alors que ce devrait être normal, ne croyez-vous pas ?

« Madame, une bouteille de vin !! S’il vous plait n’existe pas, ces mots ne doivent pas avoir une jolie sonorité, pas assez fun je m’empresse d’accéder à sa requête sans sourciller, intérieurement seulement ; puis quand je lui ai demandé de me régler la somme due (à l’époque tout se payait) ce dernier tendu la somme requise en me traitant de bonniche, merveilleux, non ?

Les enfants n’ont parfois rien à envier à leurs parents, tenez : lors d’une traversée vers les Antilles françaises, plus exactement, la Guadeloupe, un charmant bambin, je le croyais, m’invective : « Coca, Madame,…. » Point de réponse de ma part. L’enfant reprend : Je vous ai parlé, Madame ! Je lève la tête vers lui et lui dit : « Lorsque tu es devant ton ordinateur pour terminer ta transaction, tu appuies sur une touche entrée ou une autre touche, eh bien avec moi c’est pareil, pour que le message passe intelligiblement, il me faut une phrase qui le valide, comprends-tu ? L’enfant me regarde, interloqué et me dit : « S’il vous plait, Madame, j’aimerais avoir un coca ! » La demande fut avec un grand sourire, honorée. Il est vrai que je n’étais pas là pour faire l’éducation des enfants mais tout de même !

Voulez-vous une histoire quelque peu croustillante, allez courage ! Lors d’une autre traversée vers nos Antilles Françaises, cette fois la Martinique, après avoir essuyé quelques turbulences bien sévères, un membre d’équipage revient au galley (office) quelque peu livide, il n’y avait rien d’étonnant à cela, vous l’avez compris le climat de la cabine était très houleux. Je m’inquiète de sa santé, qui pour l’heure n’avait rien d’alarmant, son état facial concernait une de nos passagères antillaises. Madame avait eu la bonne idée de s’épancher dans un joli petit sac blanc (il ne l’était plus après quelques secondes). Mais le souci de s’arrêtait pas à ce détail, malheureusement. Son fils, garçon d’un commerce très agréable au demeurant, au demeurant seulement d’ailleurs nous annonce la bonne nouvelle : « Mère a perdu son dentier en……. » Que croyez –vous que nous dûmes faire ? Vous l’avez deviné : récupérer le dentier. Ah Ah ! Quel beau métier que le métier d’hôtesse de l’air, un métier de contact, bien sûr ! Je n’ai pas eu le cœur de laisser ma collègue accomplir sa tâche en solitaire, nous nous dirigeâmes vers le siège n° X et après des recherches teintées de suspense et agrémentées d’effluves que l’on voulait à tout prix éviter de respirer, Oh Miracle, le Graal fut découvert.

De tels moments légèrement cocasses parsèment « agréablement » la vie mouvementée d’une hôtesse de l’air. Une fois l'évènement passé, il nous arrive fréquemment d’en rire à gorge déployée.

Lors d’une traversée nocturne, après avoir très honorablement exécuté mon service, une jolie petite fille entre dans mon galley, vous savez à présent ce que c’est, galley qui se trouve à l’arrière de la cabine d’un 747, Boeing de son prénom, cette petite fille me demande fort gentiment de lui servir un thé bien chaud. Quelle ne fut ma surprise, un thé, à son âge ?

- « Un thé ? Cela va t’énerver ? Que vont dire tes parents ?
- « Vous savez, mes parents n’ont rien à dire, je pense, j’ai 35 ans ! »

La honte m’envahit aussitôt, si ce n’avait été la nuit, toute personne aurait pu admirer la rougeur de mon visage : c’est ce que l’on appelle simplement : une belle gaffe.

La demoiselle ne m’en a pas tenu rigueur et m’a avoué assumer complètement son nanisme.

Et c’est ainsi qu’au fil des allées et des années les heures de vol aussi cocasses qu’émouvantes se sont égrenées.

Fille légère ? Une dame de l’air ? Elle s’envoie en l’air, bien sûr ! C’est son métier mais...ne croyez pas qu’elle drague….toujours …elle bosse aussi !


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Ermite
Posté le: 12-09-2014 10:42  Mis à jour: 12-09-2014 12:23
Plume d'Or
Inscrit le: 31-03-2014
De:
Contributions: 1578
 Re: Croustillant ! Pour Couscous et autres poètes
Perdre terre
S'envoyer en l'air
Je savais bien , que dans les compagnies aériennes, on s'envoyait en l'air!
Tiens! j'irai bien prendre un peu l'air.
Merci
Ermite.
Athéna
Posté le: 12-09-2014 17:07  Mis à jour: 12-09-2014 17:07
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 407
 Re: Croustillant ! Pour Couscous et autres poètes
S'envoyer en l'air ....en avion .... ferait -il toujours fantasmer ces messieurs?

Franchement.......!!!!

Merci Ermite
couscous
Posté le: 12-09-2014 18:44  Mis à jour: 12-09-2014 18:44
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Croustillant ! Pour Couscous et autres poètes
Tytoalba,
Toutes tes anecdotes sont croustillantes. Les dessous cachés du métier d'hôtesse de l'air qui en fait rêver certains, non, je ne parle pas de tes sous-vêtements !!
Si tu en as d'autres ainsi, je suis cliente.

Merci pour ce chouette partage qui donne le sourire.

Couscous
Athéna
Posté le: 13-09-2014 07:57  Mis à jour: 13-09-2014 07:57
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 407
 Re: Croustillant ! Pour Couscous et autres poètes
Histoires croustillantes, cocasses et parfois éprouvantes......mais ceci est une autre histoire...
Merci Couscous
Donaldo75
Posté le: 15-09-2014 13:58  Mis à jour: 15-09-2014 13:58
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1107
 Re: Croustillant ! Pour Couscous et autres poètes
Ahahah, je découvre ce texte tardivement et je dois dire que j'ai bien ri à sa lecture.
On en apprend des choses.
Excellente tranche de vie, j'ai particulièrement aimé le coup de dentier et celui de la petite fille.
Merci tytoalba pour ce moment de bonne humeur.
A bientôt sur les ondes aériennes de nos rêves envolés.
Donald.
Loriane
Posté le: 15-09-2014 15:46  Mis à jour: 15-09-2014 15:46
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9153
 Re: Croustillant ! Pour Couscous et autres poètes
Anecdotes aériennes, faire l'amour dans un avion, est un fantasme répandu, et beaucoup s'en vantent, mais je doute beaucoup que tous ceux qui racontent de tels exploits les aient réellement vécus.
Je suis surprise que dans "ton" avion les boissons soient payantes. Je ne rappelle pas avoir jamais payé, au cours de mes voyages sur longs ou moyens courriers, même le champagne est offert. Mais, il est vrai que j'ai eu la vilaine surprise dans les nouvelles compagnies low-cost de constater que tout est payant.
AH ! berk ! Chercher un dentier dans un sac vomitoire doit-être jubilatoire !!!!!!!!!
Fofotes de construction :

Citation :
il y plusieurs espaces de rangement, ils ne sont pas assez suffisants

Ils n'étaient pas assez nombreux ... ou Ils n'étaient pas en nombre suffisant

Citation :
ne croyez-vous qu’il y ait d’autres

"Ne croyez vous PAS qu'il

Citation :
elles ne devraient pas

Elles ne devaient pas

Merci pour ce voyage planant.
Athéna
Posté le: 22-09-2014 09:36  Mis à jour: 22-09-2014 09:36
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 407
 Re: Croustillant ! Pour Couscous et autres poètes
Merci pour ces commentaires Loriane,...

Je m'emporte, je m’emporte jusqu'à oublier des mots....et faire quelques fautes
"Errare humanum est...."

Les espaces de rangements n'étaient pas suffisamment grands pour abriter des amours de passage....

Dans le début des années 1970 les boissons étaient payantes à bord des avions de la compagnie nationale

Très belle journée !
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
50 Personne(s) en ligne (16 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 50

Plus ...