| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> ..et qu'une fois encor elle sonnera mon tour. - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : ..et qu'une fois encor elle sonnera mon tour.
Publié par Bacchus le 12-10-2014 20:30:00 ( 760 lectures ) Articles du même auteur



Puisque sonnera l'heure, il me plait d'être sourd.
La camarde m'ayant, sans me laisser recours,
Mis souvent en demeure de lui rendre visite,
J'ai failli lui céder; mais chaque fois j'hésite.

Je peux vous assurer, connaissant le chemin,
Que nul ne vient vers vous, pour vous prendre la main.
Seule une voix vous dit : ' Voilà. Tu suis la route,
Tu te laisses glisser jusqu'à la grande voûte

Mais il m'a toujours plu d'être une forte tête.
Rien que pour le plaisir de savoir que j'embête,
Mettant la zizanie dans un plan établi,
Je me fais tout petit et j'attends qu'on m'oublie.

Le plus dur à passer vient de ceux qui m'entourent,
Me voyant sans bouger, au point de non retour,
Et croyant assister mes tous derniers moments,
Ils donnent, attristés, les derniers sacrements.

C'est bien dans ces instants, adorant toute chose,
Qu'on voit, d'un œil nouveau, la beauté d'une rose,
La grâce d'un oiseau tout près de la fenêtre
Et la pâle lueur d'un jour qui va renaître.

Et l'on se dit soudain : ' Je ne veux pas mourir !
Je n'ai pas eu ma part de joies et de sourires,
Je veux encor, je veux ! ' Et peut-être s'amorce
L'envie de résister et d'en avoir la force.

Vois-tu, kjtiti , parti pour plaisanter,
De rire de la mort qui venait me hanter,
Je me suis dit soudain qu'il fallait prendre garde
Des fois qu'elle revienne et puis qu'elle me regarde .



Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
couscous
Posté le: 13-10-2014 08:40  Mis à jour: 13-10-2014 08:40
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: ..et qu'une fois encor elle sonnera mon tour.
Cher Bacchus,

Je suis de ton avis. Tu n'as pas eu ton quota et elle doit te laisser tranquille cette vilaine faucheuse !
Continue le combat.

bises

Couscous
Marco
Posté le: 13-10-2014 12:02  Mis à jour: 13-10-2014 14:03
Plume d'Or
Inscrit le: 17-05-2014
De: 24
Contributions: 695
 Re: ..et qu'une fois encor elle sonnera mon tour.

Tous les jours vont à la mort, le dernier y arrive.
Montaigne, Essais.


Mais, d'après ce que je comprends,
la parque est confrontée à une forte tête qui sait se faire oublier. Et puis l'envie de vivre fait taire certains diagnostics.

Bacchus, je pense que tu verras, encore, des milliers de roses se fanées.

Que la vie te soit belle et douce.

Amicalement
Marco
Titi
Posté le: 13-10-2014 13:50  Mis à jour: 13-10-2014 22:46
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1497
 Re: ..et qu'une fois encor elle sonnera mon tour.
Mon cher Bacchus, comme disait Pierre DAC:'' mourir est la preuve d'un manque d'éducation, et pour le moins un manque de savoir vivre''

Ne doutant pas de ta parfaite éducation, mon cher Bacchus, je n'(ai pas d’inquiétude à ton sujet!!!!



Vois-tu, kjtiti , parti pour plaisanter,
De rire de la mort qui venait me hanter,
Je me suis dit soudain qu'il fallait prendre garde
Des fois qu'elle revienne et puis qu'elle me regarde .

Il est regards qu'il vaut mieux éviter, continue de croiser celui de Terpsichore ou de Calliope, pour continuer à nous enchanter de tes écrits poétiques.

Je suis heureux de te retrouver sur L'ORée.

Amitiés Tourangelle,Bacchus,
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
31 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 31

Plus ...