| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Bacchus, mon ami Papy - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Bacchus, mon ami Papy
Publié par Titi le 13-01-2015 06:51:10 ( 819 lectures ) Articles du même auteur



Ils t’ont pris par la main les enfants de Phébus,
Pour te conduire auprès des princes de la rime,
Pourtant rien ne pressait, toi donc l’unique crime
Etait de parapher tes doux écrits : Bacchus.

Il leur manquait, sans doute, l’ami sûr et fidèle,
Celui, qui sur la toile, proposait sa tendresse,
De modeste façon, au poète en détresse,
Sans nullement oser, se poser en modèle.

Il est un Tourangeau, qui de ses premiers pas,
Sur l’Orée se souvient, d’un tout premier message,
D’un conseil amical, qui émanait d’un sage:
‘’Écris selon ton cœur, L’ORée ne juge pas !’’

‘’Un seul être vous manque’’, avançait le poète,
Ajoutant tristement :’’et tout est dépeuplé’’,
Ignorant, le pauvre homme, que grâce à tes couplets,
Caduque est ton absence, incongrue, obsolète.

Équipier de talent dans nos joutes verbales,
Il me manque à ce jour, mon tendre partenaire,
Mais te sachant taquin, dans mon imaginaire,
J’attendrais chaque jour que tu renvoies la balle.

Ce soir ma plume pleure, et n’écrit plus qu’en noir,
Les mots semblent futiles sur cette blanche page,
Sur laquelle mes larmes dessinent cette image,
D’une ile de Beauté toute voilée de noir.





Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 13-01-2015 09:50  Mis à jour: 13-01-2015 09:50
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 8995
 Re: Bacchus, mon ami Papy
Tu m'as émue encore un peu plus, vous étiez de si bons duettistes, et quand Tagazou se joignait à nous c'était un tel bonheur !.
Citation :
Ce soir ma plume pleure, et n’écrit plus qu’en noir,
Les mots semblent futiles sur cette blanche page,
Sur laquelle mes larmes dessinent cette image,
D’une ile de Beauté toute voilée de noir.

Oui, j'aimais penser de ce côté et le pire est arrivé !
Merci KJtiti
Donaldo75
Posté le: 13-01-2015 13:13  Mis à jour: 13-01-2015 13:13
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1065
 Re: Bacchus, mon ami Papy
Un très bel hommage à Bacchus ce poète que j'ai connu sur le tard mais que j'appréciais particulièrement, pour son sens de l'humour, son talent et son recul.
Merci kjtiti.
Donald
EXEM
Posté le: 13-01-2015 16:00  Mis à jour: 13-01-2015 16:00
Plume d'Or
Inscrit le: 23-10-2013
De:
Contributions: 1481
 Re: Bacchus, mon ami Papy
Un homage à Bacchus qui m'a touché car bien que je ne connaissais Bacchus qu'à travers ses oeuvres, nous échangions parfois des mots qui nous réconfortaient. J'aimais broder sur le thème de ma faiblesse pour le vin, et il me renvoyait la balle comme une bulle de champagne.
couscous
Posté le: 13-01-2015 21:07  Mis à jour: 13-01-2015 21:07
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Bacchus, mon ami Papy
Vous étiez si proches et vos joutes étaient si plaisantes à lire. Tu m'as touchée car tes mots reesonnent en moi.

Merci mon ami

Couscous
arielleffe
Posté le: 16-01-2015 18:34  Mis à jour: 16-01-2015 18:34
Plume d'Or
Inscrit le: 06-08-2013
De: Le Havre
Contributions: 805
 Re: Bacchus, mon ami Papy
Il nous manque déjà. C'est dur de continuer à rire, il était tellement drôle ! Nos échanges restent dans mon cœur et j'essaie de tenir compte de ses conseils toujours bienveillants.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...