| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Sa bonne étoile et son porte bonheur - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Sa bonne étoile et son porte bonheur
Publié par sb1poesie le 03-02-2015 12:10:00 ( 603 lectures ) Articles du même auteur



(Désolée depuis quelques temps, je n'ai pas beaucoup d'inspiration, mes premières nouvelles étaient meilleurs que ces dernières mais j'espère que c'est pas nul pour autant.)

Sarah Dupuis était une fille très talentueuse, elle aimait chanter et danser et prenait des cours de danse Moderne dans le centre ville depuis toute jeune, tout en étudiant parallèlement.
Son rêve était de devenir une chanteuse très connue.
A l’école elle était très studieuse et elle participait chaque année aux concours de chant sans succès.
En fait les producteurs lui reprochaient d’être encore jeune pour une carrière de chanteuse.
Jusque au jour où en effet il y avait un grand concours dans la capitale, elle avait 19 ans.
Pendant qu’elle s’entrainait pour le jour J, elle força sur sa voix et le jour même du concours elle perd sa voix, et en conséquence elle renonça à y participer.
Au même moment, sa mère tombe grièvement malade et meurt peu de temps après le concours.
Sarah était très touchée par la mort de sa mère, peu de temps après elle retrouve sa voix et décide de lui dédier une chanson.

"Nous ne t’oublierons jamais :

Tu es partie trop tôt,
Telle une étoile filante.
Tu étais si aimente.
On n’a que des photos,

Que des souvenirs
Pour te faire revivre,
Revivre dans nos mémoires.
Ta mort, ce gros cauchemar,
Nous a anéantis à jamais,
Nous ne t’oublierons jamais.

Refrain :
Nous ne t’oublierons jamais.
Tu étais notre ange gardien.
Tu étais comme une fée,
Tu éclairais notre chemin.

Nous ne t’oublierons jamais.
Tu es au paradis
Dieu t’a emporté
Maintenant tu es partie.
En nous laissons tristes.
Tu es partie vite.


Tu es partie trop tôt,
Telle une étoile filante.
Tu étais si aimente.
On n’a que des photos,

Que des souvenirs
Pour te faire revivre,
Revivre dans nos mémoires.
Ta mort, ce gros cauchemar,
Nous a anéantis à jamais,
Nous ne t’oublierons jamais.

Refrain :
Nous ne t’oublierons jamais.
Tu étais notre ange gardien.
Tu étais comme une fée,
Tu éclairais notre chemin.

Nous ne t’oublierons jamais.
Tu es au paradis
Dieu t’a emporté
Maintenant tu es partie.
En nous laissons tristes.
Tu es partie vite."

Deux ans après, La mort de la mère de Sarah, ce douloureux souvenir est toujours présent dans le cœur de la jeune fille, décide de se présenter dans un autre concours de chant avec la chanson qu’elle avait composé pour sa mère.
Le jury était tellement touché par la prestation de la jeune femme, qu’à la fin de sa prestation se sont levés et l’ont applaudie chaleureusement.
A la fin Sarah remporte le concours et signe avec une grande maison de disque et devient une grande chanteuse connue.

S.B

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
jean666
Posté le: 03-02-2015 16:42  Mis à jour: 03-02-2015 16:42
Semi pro
Inscrit le: 18-01-2015
De: Toulouse
Contributions: 85
 Re: Sa bonne étoile et son porte bonheur
Elle a du talent elle ira loin
sb1poesie
Posté le: 03-02-2015 17:12  Mis à jour: 03-02-2015 17:12
Accro
Inscrit le: 14-11-2013
De:
Contributions: 207
 Re: Sa bonne étoile et son porte bonheur
Merci Jean pour ton commentaire et de m'avoir lue.
Au plaisir de te lire à mon tour.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
33 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 33

Plus ...