| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Et après - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Et après
Publié par Loriane le 01-06-2012 16:40:00 ( 766 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes confirmés



Et après ...
  
Et après...
Tes bras pendent et glissent
Miette de vie,
Ta peau comme un préjudice
Racornie,
Rêche comme le chagrin,
Ta vie est desservie.
Démunie face au hutin.

Ton corps est avarie,
Devenu rampant, assigné au sol,
Tu tatillonnes, viens en tapinois
Tu taraudes en désespoir fol,
Et chevrotant, raidi d'empois.
Tu as englouti ton capital,
Et savouré tes épousailles,
Détruit sur le temporel pal.
Par ton goût des batailles.

Quand encore gommeux gandin
Pédant et ampoulé,
Planté ferme, oublieux du déclin
Épris de ta beauté,
Tu rayais le vieux insignifiant,
L'inutile oublié de l'agonie,
Porteur de l'affront mendiant
Aussi laid comme une avanie.

Que savais-tu de l'insidieux rance
Quand les regards te font injure ?
De l'anéantissement qui avance
Et de ton corps sous la bure ?
La saison est aux cendres,
Obsolète hère désuet
Que peux-tu attendre ?
L'avenir est en arrêt.

Demain tu seras ganache
S'abiment tes heures d'or
Ta vie fait relâche
Guignol est mort;
La laideur brouille ton image,
Ta silhouette cède et plie,
Chaque jour est un pillage.

Du panier des fleurs de la vie
Tu as fais sauter l'anse,
Futile, besogneux ou lâche,
Ne t'adonnes pas à la transe.

Alors,
Cultive ton esprit sans relâche
C'est son aura salvateur
Qui illuminera ce naufrage
Venu du phare intérieur,
Avec le brio d'un tendre aréopage
Car chaque instant est un voleur.

Loriane Lydia Maleville

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Bacchus
Posté le: 01-06-2012 17:03  Mis à jour: 01-06-2012 17:03
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Et après
J'ai un coup de flou, là.
Je me suis senti vieux,vieux, durant un moment ! je me suis vu vieillir. Et puis j'ai réalisé que je le suis, vieux.
ça m'a rassuré : le plus dur est derrière moi.
Loriane
Posté le: 01-06-2012 17:34  Mis à jour: 01-06-2012 22:21
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9079
 Re: Et après
Mais non, non où es-tu allé chercher ça ?
Hi hi hi hi hi ...
Vieillir est un art.
Allez, Courage, le meilleur est à l'intérieur.
Tu sais ce que j'en pense :

Cultive ton esprit sans relâche
C'est son aura salvateur
Qui illuminera ce naufrage
Venu du phare intérieur.

Et pour ça tu es bon, non ?

Et Valable pour tous.
tchano
Posté le: 01-06-2012 21:14  Mis à jour: 01-06-2012 21:15
Plume d'Or
Inscrit le: 18-01-2012
De:
Contributions: 296
 Re: Et après
J'ai lu et relu ce magnifique poème et je tiens à te dire que...quheu..?
je ne me souviens plus ce que je voulais dire!
Loriane
Posté le: 01-06-2012 21:44  Mis à jour: 01-06-2012 21:44
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9079
 Re: Et après
alzheimer ???
Bacchus
Posté le: 01-06-2012 23:25  Mis à jour: 01-06-2012 23:25
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Et après
Tu vois ! qu'est-ce que je disais ! y' des auras intèrieurs qui ont du jeu dans la bonde ...
Loriane
Posté le: 01-06-2012 23:36  Mis à jour: 01-06-2012 23:36
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9079
 Re: Et après
Tchano guérit vite tu verras, et nous sommes encore beaucoup trop jeunes pour être concernés.
ET cédratine et myrte conservent très bien, pas de problème.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
15 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 15

Plus ...