| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La cloche et l'hominien....... - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : La cloche et l'hominien.......
Publié par Titi le 13-06-2015 19:10:00 ( 659 lectures ) Articles du même auteur



La cloche résonnait chaque heure que fait Dieu,
Comme pour rappeler au temps trop éphémère,
Que bientôt, nos demain ne seront plus qu’hier.
Elle annonçait les drames et les jours radieux.

Mais un hominidé à l’ouïe sensible et tendre,
Fit un jour le reproche à l’aimable bourdon,
De tinter trop souvent, de faire dig ding dong,
Jura qu’au battant gorge, il saura faire rendre !

Les élites locales, dont on sait le courage…..,
Entendirent les thrènes du quidam en rage:
Le clocher millénaire, au son accort, s’est tu.

Car il en ainsi en notre belle France,
Adieu nos traditions, le passé est cocu,
Quand la bêtise règne, ou est la tolérance???.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 14-06-2015 11:53  Mis à jour: 14-06-2015 11:53
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9500
 Re: La cloche et l'hominien.......
Ah ça !! la France est malade et les français sont malheureux.
Ils voient leur culture partir en quenouille.
Pauvre France dirigée par des censeurs stupides à l'esprit étriqué.
Belle lecture
Merci
emma
Posté le: 14-06-2015 18:16  Mis à jour: 14-06-2015 18:16
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1494
 Re: La cloche et l'hominien.......
Qu'on puisse l'entendre ou pas, le temps nous file entre les doigts... Mais bien sûr l'on préfère se boucher les oreillles plutôt que d'admettre certaines évidences...

Merci pour ce texte à la profondeur discrète !

Amitién
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
37 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 37

Plus ...