| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Les sept contre Thèbes - L'exorde - Poèmes - Textes
Poèmes : Les sept contre Thèbes - L'exorde
Publié par ironik le 14-06-2012 00:10:00 ( 547 lectures ) Articles du même auteur



Voici l'exorde d'une épopée que je souhaite composer. Elle doit se baser sur le mythe des jumeaux Etéocle et Polynice

Les Sept contre Thèbes :

Déesse, chante-nous, le combat qui eut lieu
Du temps où les héros, nés de l'homme et du dieu,
Foulaient les bras armés de xiphos et d'hoplon,
Les pays achéens, les terres d'Ilion.

Déesse, chante-nous, le combat qui eut lieu
Du temps où les guerriers, colériques et fiers,
Affrontaient Océan, et les vents et les mers,
Et les hommes narquois au coeur si valeureux.

Déesse, chante-nous, le combat où que deux rois,
Nourris du même ciel et de la même terre,
Enfants de même mère, enfants de même père,
Se livrèrent jadis, sous les lois d'autrefois.

Déesse, chante-nous, le combat où le sang
Rougit les sables chauds, sous les feux du brulant,
Devant la porte Nord, la porte Boréïde,
La porte fraternelle et celle fratricide.

Déesse, chante-nous, le combat des deux rois,
Qui ne purent passer Achéron l'épirien,
Pénétrer les Enfers, les Champs élyséens,
Pour n'avoir pas reçu l'obole par trois fois.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 14-06-2012 22:54  Mis à jour: 14-06-2012 22:54
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9079
 Re: Les sept contre Thèbes - L'exorde
Tu nous ramènes vers les poèmes épiques des combats des dieux.
L'ambiance de ces époques anciennes est bien rendue
Ces dieux nous dépaysent vers ses rudes contrées

Deux coquilles :
Déessechante-nousle combat où que deux rois,

Une faute de syntaxe : Le combat où deux rois

Se livrèrent jadissous les lois d'autrefois.

Manque un mot : Se livrèrent( ...? )sous les lois d'autrefois

Je suis contente de te retrouver sur L'ORée, je te souhaite la bienvenue et une bonne route parmi nous.
Tu peux aller voir les forums et te présenter sur le forum "qui je suis.

Si tu as besoin de moi n'hésite pas à me joindre.
Merci pour le plaisir de la lecture et merci pour ta participation.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
34 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 34

Plus ...