| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Bouderie ou Poème en Elle et elles. - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Bouderie ou Poème en Elle et elles.
Publié par EXEM le 22-08-2015 17:50:09 ( 410 lectures ) Articles du même auteur



Que disent-elles, ensemble ? Elle et elles, riant !
Et tout en me pointant, la gorge chaude d'Elle,
Que dit-elle à ces autres, et quel but forge-t-elle ?
Est-ce de ma laideur dont leur ris est friand ?

Serait-ce de mon dos, la forme bosselée,
Ou le fait si cruel de ma timidité,
Qui serait le sujet de leur hilarité ?
Mais mon ¬âme, pourtant, fut, par Dieu, ciselée !

Je ne l'inspire pas, mais je sais le chanter,
Cet amour qui vous va, si bien, mesdemoiselles !
Quand vous riez de moi, le nez sous vos aisselles.

Mais que vois-je ? Soudain, voilà, sans l'annoncer,
Que se lève d’un bond la plus belle d'entre elles,
Et me dit - Revenez ! Et cessons, nos querelles !

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Marco
Posté le: 22-08-2015 18:55  Mis à jour: 22-08-2015 18:55
Plume d'Or
Inscrit le: 17-05-2014
De: 24
Contributions: 690
 Re: Bouderie ou Poème en Elle et elles.
EXEM,

Elles ne rient pas de ta laideur !
Cette attitude est un comportement de jeunes femmes en groupe.

Mais, comme tu chantes si bien l'amour, la plus audacieuse, d'entre-elles,
ne peut se résigner d'être la cause de ton départ.
Cessons nos querelles, s'empresse-t-elle de dire,
dites-moi plutôt, que peut-il se passer sous mon ombrelle?

Puis-je me délacer, pour respirer à mon aise ?

Cette dame te fait la cour pour toucher cette bosse, qui porte chance, et écouter le fabuleux poète,
que tu es et qui chante l'amour.

Je me suis retrouvé au XVIIe siècle, adorable poème,
Mon ami, c'était un moment d'une grande sensualité et d'une telle vérité,
que je me suis surpris en train de vous épier ; quel plaisir !

Merci l'ami

Bise

Marco
Istenozot
Posté le: 22-08-2015 20:18  Mis à jour: 22-08-2015 20:18
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1840
 Re: Bouderie ou Poème en Elle et elles.
Cher Exem,

Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi.
Souviens toi des fossés de Caylus où j'ai commencé à vous aimer!
De l'amour j'en fus si retourné,
Mais le destin vers d'autres desseins m'a entraîné.
Mais en bossu, je vous ai tout autant aimé.

Que nenni les querelles!
Retrouvons nous autour de chandelles!

En lisant ton poème j'ai pensé à Jean Piat dans les feuilletons de Lagardère.

Je suis heureux de te retrouver. Quelques jours sans toi, cela ne va pas du tout!

Je te souhaite un bon dimanche, mon ami.
Porte toi bien.

Bises et amitiés de Dijon.

Jacques
EXEM
Posté le: 23-08-2015 01:15  Mis à jour: 23-08-2015 01:15
Plume d'Or
Inscrit le: 23-10-2013
De:
Contributions: 1481
 Re: Bouderie ou Poème en Elle et elles.
Mes chers amis, je me remets aujourd'hui d'une sinusite mal traitée qui m'a fait presque perdre la mémoire et le verbe, Vos commentaires, mes chers amis,sont une douce pénicilline (Zut! J'espère que mon ortho ne m'a pas laché)
De tels commentaires sont pour moi comme deux doux oreillers sur lesquels je peux y reposer ma tête encore bourdonnante de fièvre.
Et mon Dieu! De quelles belles écritures vous me régalez dans ces commentaires. J'ai senti entres vos lignes, vos vers et votre style mon poème revivre et vite se tendre vers la vision que vous en avez eue.
Comme il est bon de vous avoir comme amis.
Merci. Merci beaucoup.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
22 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 22

Plus ...