| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Cosette - Poèmes - Textes
Poèmes : Cosette
Publié par Albert le 25-06-2012 19:49:48 ( 1387 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes



COSETTE

Je ne sais pas ton nom
Mais tu es ma copine,
Fillette de Canton,
D'Inde ou des Philippines ;
Toi, tu es mon frangin,
Môme de n’importe où,
D’Ispahan, de Pékin,
D'ailleurs et de partout,
Que mille Thénardier,
Rescapés d'un autre âge,
Modernes négriers,
Tiennent en esclavage.

Fillette de Canton,
Petit gars d'Ispahan,
Ce monde moribond
Ignore ses enfants
Enchaînés à l'usine,
Courbés sur la rizière,
Enterrés dans la mine
Comme en un cimetière,
Qui, la détresse au cœur
Et au ventre la faim,
Echangent leur malheur
Contre un quignon de pain.

Au cœur des favélas,
Bidonvilles hostiles,
Ils ont pour tout repas
Les déchets de la ville
Disputés avec rage
Aux rats, ces charognards,
Qui partagent leurs cages
Au milieu des cafards.
Car les quartiers nantis
Où vivent les "gens bien"
Ne sont pas plus permis
Aux miséreux qu’aux chiens

Gamine aux grands yeux tristes,
Petit gars de huit ans,
Tendre chair à touristes
Vendue aux plus offrants
Des bordels asiatiques
De Manille ou d'ailleurs,
Où l'amour exotique
Tente les amateurs,
On a volé vos rires
Et on viole vos corps,
Qui donc osera dire
Que l'esclavage est mort ?

Où es-tu, Jean Valjean, ne vois-tu pas Cosette ?
Et ces millions d’enfants, à travers la planète,
Ne les entends-tu pas hurler leur plainte muette ?



Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Bacchus
Posté le: 25-06-2012 20:11  Mis à jour: 25-06-2012 20:11
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Cosette
Bienvenue, Albert.
Très beau poème sur un sujet lourd et douloureux.
Que de documentaires pour nous montrer ces enfants esclaves, soumis, soldats, pour une indignation sans beaucoup d'effets.
Les ' Cosette ' ont encore de sombres jours à subir.
Loriane
Posté le: 26-06-2012 09:21  Mis à jour: 26-06-2012 09:23
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9118
 Re: Cosette
Non l'esclavage n'est pas mort, outre la vente de jeunes enfant à des buts sexuels, dont tu nous parle, l'esclavage réel avec chaîne, privation totale de liberté, possession des individus à encore cours en Mauritanie mais aussi à Zanzibar et en Afrique de l'ouest, non ce n'est pas fini .
Merci
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
46 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 46

Plus ...