| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Les silences dans ma famille - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Les silences dans ma famille
Publié par Istenozot le 16-10-2015 23:20:00 ( 1196 lectures ) Articles du même auteur



Le silence que l’on a construit dans ma famille
Pour défendre des intérêts circonstanciels,
Protecteur des seuls simulacres artificiels,
A planté au fond de mon âme des aiguilles.

Il a tant fait planer sur moi son insolence.
Son vent a conduit mes émois à la potence.
Il a su créer en mon cœur une violence,
Qui, dans sa course folle, a contraint ma patience.

Réduit à subir pendant longtemps sa constance
Mon âme a dû porter les fleurs de la souffrance.
La rosée fatale y a déposé ses pleurs,
Embaumant en mon for intérieur les douleurs.

Ces silences demeurent pour moi des mystères.
J’ai désiré les libérer de leurs tanières.
Au plus fort de l’orgueil, on les croit impuni
Mais dans la liberté je m’en suis prémuni.

Vous mes aïeux, dont l’histoire, j’ai raconté
Ces silences subis, vos vraies vies, ont dompté.
Dans vos tombes, vous ne pouviez pas vous défendre,
Pour, dans les fleurs de la vérité, nous attendre.

Jacques Hosotte

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Athéna
Posté le: 17-10-2015 06:51  Mis à jour: 17-10-2015 06:51
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 421
 Re: Les silences dans ma famille
Bonjour Jacques.

Tu aimes les citations je crois !

Les silences, le silence....ah! fichu silence!!!!!


Peut être que...

"Le silence est un ami qui ne trahit jamais" Confucius

ou alors
"L'art de la connaissance c'est de savoir ce qui doit être ignoré"

Si parfois j'aime les bruits,le silence m'inspire et m'offre la méditation

Belle et lumineuse journée

Athéna

Répons(s) Auteur Posté le
 Re: Les silences dans ma famille Istenozot 17-10-2015 10:33

Auteur Commentaire en débat
Marco
Posté le: 17-10-2015 09:44  Mis à jour: 17-10-2015 09:44
Plume d'Or
Inscrit le: 17-05-2014
De: 24
Contributions: 725
 Re: Les silences dans ma famille
Ces silences de familles deviennent très vite
des secrets, qui souvent mettent à mal les relations familiales ;
Blessures,souffrances, ruptures et incompréhensions sont une partie
des ingrédients qui font de ce silence, un abcès !

il est difficile, voire impossible, comme tu as dû t'en apercevoir,
d'accéder à la vérité de ces secrets.

Alors, Jacques, préserve-toi et continue à croire en ces (tes) chers disparus.


Merci pour ce poème !


Amitiés

Marco


Répons(s) Auteur Posté le
 Re: Les silences dans ma famille Istenozot 17-10-2015 10:49

Auteur Commentaire en débat
emma
Posté le: 18-10-2015 14:59  Mis à jour: 18-10-2015 14:59
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1494
 Re: Les silences dans ma famille
Un texte très touchant sur le non-dit qui est parfois dévastateur.
Mais qu'est ce que la vérité dans une histoire intime ? chacun n'en a-t-il pas sa version ?

Merci pour ce texte précieux comme un témoignage.

Répons(s) Auteur Posté le
 Re: Les silences dans ma famille Istenozot 18-10-2015 16:05
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
153 Personne(s) en ligne (42 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 153

Plus ...