| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Câlins - Poèmes - Textes
Poèmes : Câlins
Publié par maurizioB le 01-01-1970 13:30:00 ( 696 lectures ) Articles du même auteur



La peau




















Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Istenozot
Posté le: 21-11-2015 13:59  Mis à jour: 21-11-2015 13:59
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1969
 Re: Câlins... Tendresse du matin
Bonjour Maurizio,

Comme il est heureux de te lire à nouveau.
Eh! J'espère que nous aurons le plaisir de te lire encore et encore!

Ah, les désirs matinaux! Ils sont féconds et nous appelent à la volupté.
La volupté apparaît intimement dans tes vers.
Pour réfréner mes désirs de volupté, j'ai deux solutions : je rejoins ma femme ou je quitte ton poème!
Ma femme est partie en ville.
Je vais tout de même relire ton poème, pour le plaisir seulement!

Merci à toi pour ces belles minutes passées en ta compagnie.

Je te souhaite un magnifique week end.

Amitiés de Dijon.

Jacques
maurizioB
Posté le: 21-11-2015 15:32  Mis à jour: 21-11-2015 15:32
Plume d'Argent
Inscrit le: 02-03-2014
De:
Contributions: 423
 Re: Câlins... Tendresse du matin
Hééé bien le bonjour Jacques !!!

Meeeerci grandement pour ces mots gentils et qui me touchent...

Haaaa j'ai un peu osé , mais j'ai trouvé cela sympa d'écrire sur ces belles et merveilleuses envies matinales ou autres bien entendu
Et je ne te cache pas non plus , que j'ai un peu fait exprès de le faire le plus torride possible ( dans les limites de la décence, bien sur...)

Alors non non ne me relis pas rejoint viiite ta dame et chaaaaauuuuud en ces temps un peu frileux...

Encore grand merci

Amicalement,

Maurizio
Ermite
Posté le: 23-11-2015 14:15  Mis à jour: 23-11-2015 14:15
Plume d'Or
Inscrit le: 31-03-2014
De:
Contributions: 1484
 Re: Câlins... Tendresse du matin
Te revoilà, super !
Quel réveil !
Amitiés, Ermite.
mafalda
Posté le: 23-11-2015 15:14  Mis à jour: 23-11-2015 15:14
Plume d'Or
Inscrit le: 02-02-2013
De:
Contributions: 836
 Re: Câlins... Tendresse du matin
Ohhhhh...
Le coquin!!!!
maurizioB
Posté le: 23-11-2015 22:03  Mis à jour: 23-11-2015 22:03
Plume d'Argent
Inscrit le: 02-03-2014
De:
Contributions: 423
 Re: Câlins... Tendresse du matin
Héééé bien le bonsoir Ermite

Merci , tu as vu dis , on en resterai couché...
Amitiée,

Maurizio
maurizioB
Posté le: 23-11-2015 22:06  Mis à jour: 23-11-2015 22:06
Plume d'Argent
Inscrit le: 02-03-2014
De:
Contributions: 423
 Re: Câlins... Tendresse du matin
Bien le bonsoir Mafalda,

Noooonnnnn, si peu. Bon je l'avoue , je me suis un peu" laché " si je puis dire ainsi

Merci à toi

Amicalement,
maurizio
couscous
Posté le: 24-11-2015 06:48  Mis à jour: 24-11-2015 06:48
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Câlins... Tendresse du matin
Le retour de Maurizio en mode "lover", j'adooore !

Heureuse de te retrouver parmi nous.

Bises

Couscous
maurizioB
Posté le: 24-11-2015 13:03  Mis à jour: 24-11-2015 13:03
Plume d'Argent
Inscrit le: 02-03-2014
De:
Contributions: 423
 Re: Câlins... Tendresse du matin
Héééééééé bien le bonjour Couscous !!!!

Maaaaarci beaucoup, un grand smaaaaaack à toi et la famille

Maurizio
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
40 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 40

Plus ...