| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Monsieur Chapeau - Nouvelles confirmées - Textes
Nouvelles confirmées : Monsieur Chapeau
Publié par Donaldo75 le 21-11-2015 10:37:10 ( 1130 lectures ) Articles du même auteur



Monsieur Chapeau


Monsieur Chapeau ouvrit de grands yeux pleins de stupeur : Mademoiselle Chaussette était non seulement venue seule, sans sa sœur jumelle, mais en plus elle affichait des couleurs inédites, loin du noir et du blanc habituels. Du rouge, du bleu, du jaune et du vert.

L’air sentait le parfum, celui des fleurs et du printemps. Monsieur Chapeau se surprit à penser différemment, à voir le monde sous un arc-en-ciel et non en formes géométriques. Il tenta de chasser ces songes, de revenir dans son univers euclidien, de rendre ses visions rationnelles. Sa logique chercha des explications, très loin dans la physique et les probabilités.

Le ciel se chargea de signes mathématiques, de plus et de moins, d’égalité et de comparaison. D’abord noirs sur fond blanc, tracés de manière impeccable par une calligraphie parfaite, les symboles s’illuminèrent des couleurs de Mademoiselle Chaussette, se mélangèrent au détriment des principes arithmétiques, clignotèrent en un concert visuel. Monsieur Chapeau voulut réconcilier ces manifestations multicolores avec une théorie scientifique. En vain.

« Matthieu, sort de ce placard ! »

Monsieur Chapeau reconnut la voix de la Grande Ordonnatrice, la maîtresse du Haut et du Bas, de la Droite et de la Gauche. Ces quelques mots le rassurèrent. Il essaya de revenir aux fondamentaux de son éducation où régnaient l’Ordre et la Rigueur, où tout allait par deux, entre tout et rien, qualité et défaut, bon et mauvais, noir et blanc. Les postulats luttèrent avec l’imaginaire, les théorèmes combattirent les sensations, Euclide courut après Alice.

Le vert envahit l’espace, bientôt suivi par le jaune et le bleu. Mademoiselle Chaussette dansa autour des signes mathématiques, en transforma certains en lettres de l’alphabet, d’autres en symboles musicaux. Monsieur Chapeau résista de son mieux, à coups d’équations et de paradoxes. Les couleurs continuèrent à dominer le ballet, à fondre la symbolique dans le rêve. Le mouvement s’accéléra en farandole, les astérisques devinrent hirondelles, les phrases se muèrent en mélodies atonales. Monsieur Chapeau perdit définitivement le contrôle.

« Matthieu, réveille-toi ! »

Monsieur Chapeau détesta le ton de la Grande Ordonnatrice. Autrefois, elle le berçait de certitudes, lui montrait le droit chemin vers les cubes et les cerceaux. Cette fois-ci, une première dans son existence, elle résonnait trop fort, telle une agression étrangère dans un nouveau monde naissant. Monsieur Chapeau décida de l’ignorer, d’éluder le Haut et le Bas, la Droite et la Gauche, les conventions et les postulats. Il suivit Mademoiselle Chaussette.

La voix se fit plus autoritaire. Le tonnerre commença à gronder, couvrit la musique et déchira le ciel multicolore. L’espace se para de noir et de blanc, carré par carré. Mademoiselle Chaussette clignota au rythme des hirondelles et de la mélodie multicolore. Les couleurs s’estompèrent, d’abord le jaune puis le bleu. Le vert résista de son mieux puis disparut à son tour dans un fondu délavé. Monsieur Chapeau pleura.

Le ciel devint un carrelage uniforme. La pluie remplaça le tonnerre. Mademoiselle Chaussette s’illumina une dernière fois puis se fondit dans les flots. La voix retentit de nouveau, avec toujours le même commandement. Monsieur Chapeau refusa d’ouvrir les yeux, d’abandonner l’existence colorée de Mademoiselle Chaussette. Il dansa à son tour, en dépit du Haut et du Bas, de la Droite et de la Gauche, contre les carreaux et la pluie. Le rouge entra dans la danse. Il chassa de ses larmes la Grande Ordonnatrice. Monsieur Chapeau hoqueta une dernière fois.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Istenozot
Posté le: 21-11-2015 13:00  Mis à jour: 21-11-2015 13:00
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2303
 Re: Monsieur Chapeau
Cher Donald,

En première intention, je te dis chapeau!
Et puis, après avoir tiré mon chapeau, je me dis en moi-même, que de choses il y a dans le chapeau de Donald! Dans sa tête, je savais, mais dans ce chapeau!
Il va falloir que je me pose une question chapeau : ne serait-il pas temps maintenant qu'Iste se mette à porter un chapeau?
Je pourrai ainsi te suivre et voir la vie en couleurs, sans déroger. Au minimum en noir et blanc, mais avec courage et espérance, en couleurs. ET je les verrai vives, rassurantes, étincellantes.
Il pourrait aussi avoir la vertu de me tenir chaud, surtout aujourd'hui!

Je suis toujours heureux de te lire cher Donald. Je voudrais tant pouvoir te le dire à chaque fois, mais vois-tu, parfois sous mon chapeau il y a de la tristesse. Et ma plume en souffre un peu..

Porte toi bien et prend bien soin de toi.
Au plaisir de te lire.

Amitiés de Dijon.

Jacques
maurizioB
Posté le: 21-11-2015 13:36  Mis à jour: 21-11-2015 13:36
Plume d'Argent
Inscrit le: 02-03-2014
De:
Contributions: 426
 Re: Monsieur Chapeau
Bien le bonjour Donaldo,

Hoooouuuuuu, braavos , merveilleux

Mais c'est lourd de sens et nous ramène dans une triste réalité
Mais moi suis certain qu'il se trouve encore et toujours de vaillant Mr Chapeau, pour suivre leur Melle Chaussette...

Encore merci pour cette lecture
Amicalement,
maurizioB
couscous
Posté le: 24-11-2015 06:47  Mis à jour: 24-11-2015 06:47
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Monsieur Chapeau
Monsieur Chapeau au pays des merveilles. Le lapin blanc est devenu chaussette mais la magie opère.

Merci Donald

Couscous
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
50 Personne(s) en ligne (22 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 50

Plus ...