| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> les yeux d'argent chapitre 7 - Nouvelles - Textes
Nouvelles : les yeux d'argent chapitre 7
Publié par tenshi le 24-02-2016 15:00:00 ( 487 lectures ) Articles du même auteur



je sentit la soleil sur ma joue en me levant,le soleil etait rougeâtre mais la brise etait calme tsu était encore allongé
mais il semblait calme et paisible,il n'était pas mort c'était toujours sa j'attrappa mes foureaux pris délicatement tsu
et commencat a avancer ou aller que faire je n'en savait rien,peut etre retourner dans la grotte de tsubasa pour prendre des
vivres mais je renonca vite a cette idée car je ne voulait pas revoir son cadavre et peut etre que tokage y ete retourner
je decidat donc d'avancer tous droit je finirais bien par arive quelque part mais j'étais complétement perdu,ou etait je
combien de temps etait je rester dans le creux de cette arbre,je fus tiré de mes pensées par tsu qui se reveilla ils
semblait guéri,je fus étonnée de sa capacité de guérison en si peut de temps ses ailes etait comme neuve si je peut m'exprimer
ainsi,il s'envolat pour faire quelque cercle dans le ciel avant de revenir se poser sur mon épaule,je me suis jurer a se moment
de m'occcupper de lui car c'est tous se qui me restait de tsubasa et même si cela avait ete bref il avait placé de grand espoir
en moi mais mon entrainement ne m'aurat servie a rien,la peur m'a paralyser en un instant, pourquoi ?,pourquoi ?, pourquoi
je ne suis pas plus courageux,savoir écrire est bien beau mais sa ne sert a rien pendant un combat et fubukai que je n'arrive
pas a manier parfaitement,soudain j'entendis un son dans la forêt indescriptible un mélange entre un cris de bête et un cris
de détresse,ce cris ma glacat le sang mais je décida d'aller voir de quoi il s'agissait,mais arive sur place je m'atendais a
sauf a ce que j'allais voir un groupe d'enfant lançait des pierre sur un autre enfant qui poussait ces cris de douleurs
"monstre !,monstre ! meurs !!!"
leurs cris était répétitif et emplie de rage
"arrête sa tout de suite !!! barrez vous !! me mis je a criez" et avant que je m'en rende compte j'était a coté de l'enfant
les enfant qui lui jetez des pierre en l'insultant était partit en me voyant arriver
"-tu va bien ? demandais je a l'enfant
-ou..oui balbutia t'il me..merci de m'avoir aidé
-se n'ai rien voyons mais pourquoi te traité t'il comme sa
-c'est a cause de mes yeux et parce que je ne suis pas normal me dit il en relevant la tête
en effet ces yeux était rouge avec des reflet jaune qui lui donné un air particulier,je fus d'abord étonné car ils possédais
la même couleurs que moi
-ces vrai qu'il ont une couleur spéciale lui dit je mais regarde les miens aussi sont spéciaux
je lui montra mes yeux,comme vous le savez ils sont comme les siens a l'exception prés que l'un a un reflet blanc et l'autre
reflet noir
-tu vois tu est normale,je vais te ramener quel est ton nom d'ailleur ?
mais ils ne meme repondit pas et m'attrappa par le bras
-je ne dois pas rentrer il vont me tuer,toi tu n'est pas comme toi,toi aussi tu a se pouvoir ?
-se pouvoir,quel pouvoir ?
-celui de voir les esprit
-non je ne le possédent pas désolé,mais qui va te tuer
-eux il me détestent je ne suis pas comme eux
-écoute je vais venir avec toi et si il veulent te faire du mal je te défendrait ne t'inquiéte pas euh...
-Kamisa,je m'appelle Kamisa
-tres bien, moi c'est corentin allons-y"
nous partîmes donc vers son village,je fus etonné de voir que au fur et a mesure que nous nous raprochions de son village il
tremblait de plus en plus,je commensa a croire que dans son village il était réllement en danger,en effet quand nous arrivâmes
dans son village un attroupement nous ou pluto l'attendais a l'entré du village mais je me rendit vite compte que se groupe
n'était pas amicale car il avait tous des faux ou des fourche en mains parents comme enfants,et a l'instant même ou l'on rentre
dans leurs champ de vision il se mirent a crié
"-repart monstre ! tu apporte le malheur nous ne voulons pas de toi !
je leurs répondit tous en avancant
-qu'est qui vous prend de traité un enfant comme sa ! vous ete completement con ou quoi ! cette enfant est comme les autres
certe la couleur de ses yeux est différente et alors qu'est que sa change bordel!
-tait toi ! tu ne peux pas comprendre il apporte le malheur sur notre village !
-le malheur ! comment sa ?
-des prêtre et des soldat de tous horizon vienne dévasté notre village pour s'emparer de lui c'est un monste un point c'est
tout !!!
-sa suffit ! cria une voix qui sortait de dérriére la foule"
a ces mots la foule s'écartat et un homme grand avec un long manteau blanc ornée de motif vert représentant des griffes apparut
"-je vous est deja dit d'arrété de persécuter cette enfant !
-tait toi tu est comme lui tu est un monstre toi aussi !!! se mirent t'il a crie et il fut jete a nos coté
-désolé j'ai voulut t'aide Kamisa mais il m'ont jété moi aussi
-se n'ait pas grave grand frére
-grand frére ? répétait je
-oui c'est mon grand frére lyte
-enchanté de te rencontrer dit je en lui tendant la main pour l'aider a se reléver,mais a l'instant même ou il me prit la
main une sensation oppresante s'empparat de moi,cette homme cétait une bête endormit mais ces yeux avait une couleurs normal
-merci corentin c'est sa
-euh..oui c'est sa mais comment...?
-ton aigle me la dit je peux communiquer avec les animaux cela va de la crevette au faucon voir au phénix
-pourvoir intérressant me dit je a moi même
-viens on va rentre par contrer il va valoir rentrer dans le tas tu peux veiller sur mon frére me dit t'il
-oui ne t'inquiéte pas mais si tu est dans la panade ont inverse ok lui dit je en souriant
-ok, alors c'est partit !!!"
a se moment une aura d'un vert trés pur l'entourat un loup surgit de la forêt et vint courir a ces coté et soudain se jeta
sur lui et dans une lumiére d'azur son long manteau devient gris et de longue bande vert turquoise apparurent il avait
fusionné avec le loup,il ne formait plus qu'un s'était imppressionnant il se jeta au milieu des villageois et en un instant
ils étaient tous a terre
"venez vite ! cria t'il"
nous nous mîmes donc a courir en nous traversâmes le village pour finalement arrivé devant un temple ils était immensse mais
ne resemblait a rien de précis,soudain nous entendirent un cris d'effroi venant de l'intérieur du temple et quand nous arrivâmes
a l'intérieur,je vis Kicthiro qui tenais le moine au bout de sa main,le moine semblait mort mais je fus incapable de dire a la
suite de quoi,son corps était tailladé de toute part mais a l'endroit de ces taillades il semblait etre dans un état entre
la brûlure et le gel c'etait terrifiant
"-tiens,tiens mais c'est notre voyageur"
je nu pas le temps de lui réponde (enfin c'est surtout que je ne savais pas quoi répondre) qu'il tua le moine le balança et
se diriga vers la statue dans le fond du sanctuaire,il l'empoigna et en sortit une poignée je ne pus deviner une poignée de quoi
jusqua se qu'il la tende devant lui et qu'un bouclier se mit t'en place,il sortit de dérriére son dos une dague me regardat
et me dis "ammene toi",a ces mots même si j'avait peur je dégainat Fubukai et demanda a tsu d'aller sur l'épaule de Kamisa
je dégainat donc mon sabre et me préparat,j'avais enfin l'occassion de me servir de se que m'avais enseigner tsubasa
je me jeta sur lui mais il bloquat la lame de fubukai avec sa dague les flamme jaillirent bien mais sa dague semblait les
déviée,mais je nus pas le temps de me demander se qu'il se passait car il m'avait assainé un violent coup de pied dans le
ventre qui me projeta sur un pilier,il lançat sa dague en l'air et la pris a l'envers soudain des flammes de couleurs noir
entourairent la dague et il se jeta sur moi,je mit fubukai sur sa trajectoire comme un reflexe puis la retira et me
rappella se que m'avait dit tsubasa,je l'esquiva donc et tout en continuant d'essayer d'esquivé ses coup puis quand je sentit
que s'était le bon moment je fis jaillir la glace et les flammes de fubukai mais contre toute atente ses flammes et sa glace
n'était pas de leurs couleurs habituelle,les flammes était de couleurs bleue et la glace était teinté de rouge comme la couleur
du sang il se reunirent autour de la lame pour en formée une immense je ployais sous le poid de ma propre lame mais je tenu
bon et me lança sur Kicthiro brandit le bouclier en face de lui il n'avait pas l'air de vouloir fuire,n'y de vouloir esquiver
ma lame frappa le bouclier qui ne bougeat pas d'un pouce
"-ce bouclier est indestructible il s'agit d'Orochi un bouclier sacré fais a partir du corp d'un serpent de métal qui n'avait
jamais reçut une blessure
-il est peut être indestructible mais je fais le briser je ne reculerais plus !!!"
a ces mots mon sabre réagit de nouveau et en un éclair,le bouclier était briser mais mon sabre avais disparu,je le cherchais
des yeux mes ne le voyait nulle part
"im...impossible tu ne peux pas le briser NOOON !!!"
Kicthiro dit ces mots en se jetant sur moi mais a l'instant même ou il allait me toucher deux personne bloquérent sa dague
des jumeaux l'un habillé en rouge et ayant les yeux blanc et les cheveux noir et l'autre habillé de bleue avec les yeux noir
et les cheveux blanc,leurs presence m'était étrangement familiére,Kicthiro essaya de dégager sa dague mais a l'instant ou
ces jumeaux lachérent la dague,des auras rouge et bleue envellopérent leurs poing,ils frappérent Kicthiro mais je nu pas
l'impression qu'ils le touchérent car Kitchiro ne semblait pas avoir ressentit leurs coups puis il partit sans dire un mots
personne dans la piéce nu le courage de dire quelque chose car bien que son bouclier (et un peux de son honneur je pense)
fus briser il n'en demerais pas moins impossant
"-qui...qui éte vous demandais-je au jumeaux
-moi je suis shiro dit celui au cheveux noir
-et moi kuro dit celui au cheveux blanc
-nous somme la véritable forme de ton sabre Fubukai
-la véritable forme de mon sabre ? dit je perplexe
-oui,chaque artefact posséde une forme véritable ou ces vrai pouvoir sont réveler et ils retrouvent la forme qu'il avait
avant d'être sceller par le héros
-le héros vous a sceller ?
-oui,les artefacts sont les esprit les plus puissant et le héros avait trouvé un moyen de les transformé en arme mais
mais un artefact peut retrouvé sa véritable forme a condition que celui qui l'utilise ait des convictions et une volonté
suffisament forte pour fussionner son esprit avec le sabre
-comment sais ton que cela arive ?
-c'est tres simple bien que les pouvoirs de l'artefact reste les mêmes,ils évoluent et en augmentent leurs puissance
ceci se manifeste alors génélralement par un changement de couleurs pour celle d'origine
-alors qu'en j'ai vus ces flammes bleue et cette glace de couleur sang c'était que..
-oui nous étions en symbiose et ta volonté de protéger tout le monde nous a réveiller mais ne crois pas que ta quête sois fini
-il te reste deux artefact a trouver non ?
-oui c'est exact
-bien on retourne dans notre foureaus si tu a besoin de nous tu sais quoi faire
-oui"
les jumeaux se changérent donc en Fubukai et retournairent dans leurs foureaus,je me diriga donc a la sortie du temple et la
tsu revint sur mon épaule,je me retournat donc en abordant ne sachant pour quoi un air nostalgique et je vis Kamisa et Lyte
ils me regardaient en souriant puis ils avancérent vers moi
"-corentin comença Lyte peut-on t'accompagner,ce village ne veut apparament plus de nous et puis mon frére semble te faire
confiance se qui est trés rare tu peux me croire
-je veux bien mais je préfere vous prévenir que le chemin que je vais prendre risque d'être dangereux et imprevisible
-nous le savons ne t'inquiéte pas nous l'avons compris a l'instant même ou nous avons cette homme dans le temple
-je comprend,bien si en étant conscien du danger vous souhaité quand même m'acconpagner je suis d'accord"
nous nous remîte donc tous les trois en route mais bizarrement personne ne disait un mot,il flottait dans l'air un parfum
d'adieu,de nostalgie mais en même temps de retrouvaille.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
41 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 41

Plus ...