| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Vitriol - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Vitriol
Publié par malhaire le 14-03-2016 17:55:41 ( 450 lectures ) Articles du même auteur



J’ai cette enclume au fond de moi
Là, depuis que tu m’as volé
J’ai de la peine à mes émois
Tel un petit bout d’âme ôté.
Sous mon manteau de vitriol
Nulle plume et nulle étole
Là je vais nu, cambriolé
Errant dans un monde insensé.
Dans ce goudron où je m’étiole
Ma joie perdue à tout jamais
Je vais, je viens et virevolte
Ne pourrais plus jamais voler.
J’ai perdu le goût de la vie
Là, sous mes ailes alourdies
Je n’ai plus le cœur à aimer
Là, depuis que tu m’as volé.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Titi
Posté le: 15-03-2016 09:42  Mis à jour: 15-03-2016 09:42
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1529
 Re: Vitriol
Merci malhaire pour le bonheur que tu nous donnes en nous faisant profiter de tes écrits.

Bonheur toujours immuable, par une qualité d’écriture ou les mots qui s’enchainent donnent le rythme et incitent le lecteur à refaire une autre lecture, pour reprendre un peu de plaisir !!!

Si tu le permets, et sans que cela ne remette en cause l’admiration sincère et aucunement racoleuse que j’ai pour ton travail, je trouve que sur cet écrit le mot ‘’Là’’ revient très souvent, à moins que ce ne soit une volonté de l’auteur d’affirmer ainsi un réel désespoir.

Mais ce n’est ’’LA’’………… qu’une remarque d’un amoureux des lettres et du vieux françois , sans doute un peu jaloux de ton talent !!!

Merci encore de passer régulièrement sur le site, dont tu sais l’importance qu’il a eu sur ton parcours et en cela, soit remercié de cette fidélité.

Amitiés de ma Touraine.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
35 Personne(s) en ligne (3 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 34

Antonnella, Plus ...