| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> La Plaine des Confins du Monde, Seconde Partie - Nouvelles - Textes
Nouvelles : La Plaine des Confins du Monde, Seconde Partie
Publié par dominic913 le 28-08-2012 15:10:00 ( 526 lectures ) Articles du même auteur



Mon amie, je poursuis, seul, ma route au cœur de cette plaine désolée et aride. Au loin, je devine cette Citadelle couleur de nuit. Elle semble environnée de brumes éternelles. Au-dessus d'elle, des nuages menaçants s'accumulent. Des éclairs en surgissent et transpercent le sol tout autour d'elle. Lorsque ces zébrures frappent, ils transpercent la terre noire, creusant des cratères ; ils font éclater les roches recouvertes de moisissures multicolores. Les quelques rongeurs qui s'y étaient réfugiés se dispersent précipitamment. Mais tout ce chaos ne me fait pas peur.Je jette un coup d’œil aux ossements humains éparpillés sur le sol un peu plus loin. Un frisson me parcourt brièvement l'échine : je crains que tu ne sois blessée, effrayée, et que tu ne te sois réfugiée dans un lieu dont tu ne puisse pas t'échapper ; et peut-être, es tu en train de combattre un créature monstrueuse sur le point de t'achever ? J'accélère ma progression en direction de la Citadelle. Mais je sais que la route est encore longue avant que je puisse parvenir à ses portes. Je regarde le sol afin de repérer tes traces de pas ; il faut que je me dépêche : la pluie qui tombe désormais est sur le point de les effacer. Mon amie, quand est-ce que je pourrais atteindre ton refuge ? Et tandis que mes doigts agrippent à mon arme ensanglantée, mon inquiétude pour toi monte encore d'un cran...
Dominique, ton ami pour la vie, écrivain et poète...

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Fichiers attachés: 4.JPG
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
49 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 49

Plus ...