| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Première Annonce - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Première Annonce
Publié par mercier le 02-05-2017 21:07:46 ( 55 lectures ) Articles du même auteur



Première annonce


Sable,
Ton nom se ramifie
Et assemble
En nuits étoilées
Ce minéral furtif;

Devine maintenant
Où la prophétie des sources
Accrochera ses saisons?

Préviens
Les gardiens de ton sang
Que la rosée sera précoce
Ce matin...

Préviens le lac
Que tes pas improviseront
Sur son argile
Les rosaces d'une émotion fragile;

Préviens l'arc que ta flèche
Sera indécise
Longtemps encore...

Préviens l'eau
Que sa vapeur sera ta respiration
Quand l'ivresse des roseaux
Gagnera ton pouls.

L'aventure débute.
Prends ton regard comme boussole,
Souligne le Nord
Sur la carte des souvenirs.

Ecarte-toi des déblais
Du précédent univers
Car le soir ,
Ce Soir, irise tes gestes
De promesses d'envols...

L'altitude est propice
A tes failles discrètes,
Ton envergure y trouve
Des murmures de solitude
Si étincelants!

L'ombre du silence
Assombrit tes rayons
De senteurs incarnées;

A cette époque,
Tu choisissais le matériel
De ton monde
Dans les origamis
D'un réflexe d' Antilles
Divisant les volcans
En fines particules d'âmes...

Avant,
Tu étais pierre feutrée
Bondissant sur la toison de la Lune,
Mica teintant
Le miroir du crépuscule
D'un azur encore natif;

Avant,
Tu étais oiseau
Dédié aux pêches de minuit.
Tu ramenais dans tes filets
De surprenantes farandoles
De poissons d'or.

Avant,
Tu étais simple,
Médusé par les écrans du Paradis;

Avant,
Tu parcourais
La surface des mers intérieures
Que tu nous fis connaître
Par des estampes bouleversantes;

Avant,
Tu étais léger,
Noté dans la marge
D'une spirale en souffrance;

Avant,
Tu datais le vent
Pour que la brume
Jamais plus
N'ait la tentation du vide...




1 et 2 Mai 2017


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
22 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 22

Plus ...