| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Orgueil du fond de ta tanière - Poèmes - Textes
Poèmes : Orgueil du fond de ta tanière
Publié par modepoete le 30-08-2012 12:00:00 ( 534 lectures ) Articles du même auteur




Orgueil du fond de ta tanière
Canus Auréus tu nous prépares
Charognard des humbles litières
Tu rognes l’os qui nous sépare

De ta pharaonique pensée tu me braves
Tu me pousses loin de toutes proies
Car tu n’esquisses jamais l’entrave
Que je fus meilleur à ton endroit

Tu élèves la tête au plus haut que le sphinx
Et tu me montres les crocs féroces
À faire comprendre raison à mon pharynx
De ne plus souffler mes mots de rosses

Tu ne laisses rien, tout t’appartiens
Et tu lèches sans vergogne ma dernière envie
Les trésors de mon âme ce n’est rien
Pour toi qu’une perfide acrimonie

Rien n’est moins beau qu je n’eusse le beau
Et de tous les ors que je sois cette ordure
À me montrer une Cléopâtre complice dans l’eau
Pour laver mes souillures que tu me fais dure

Je ne veux plus de toi ô morne corrompu
Je rejette au loin ton inexpugnable vitalité
Ne me rabaisserai à sucer tes blessures reçues
Pour te donner le plaisir de ma fidélité

Un jour tu crèveras la panse trop pleine
De ne vouloir vomir toutes tes résistances
Au De profondis ne m’offre pas injures vilaines
Pour me faire croire que ta prière est rassurante.
☼₣€

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
45 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 45

Plus ...