| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Le verger - Poèmes - Textes
Poèmes : Le verger
Publié par Basile le 27-07-2017 22:40:00 ( 52 lectures ) Articles du même auteur



Le verger,



L’adolescent aux mille facettes
S’en va une nouvelle fois de plus
Cueillir les cerises dans le verger.

Le cerisier centenaire guette
Ce curieux personnage qu’il a vu
Escaladant ses bras pour grignoter.

De jour en jour, ce petit chenapan
Cordialement lui rend visite
Aux beaux jours en lui montant sur le dos.

De cerises en cerises, ce manant
A la gourmandise folle et triste,
S’en va l’escalader vers les oiseaux.

Cinq jours après, il s’en va grignoter
Le poirier jeune aux mille fruits mûris
Qui l’attendait les grands bras ouverts.

Infatigable, il va sans arrêt
De bras en bras de l’arbre aux mille fruits
Cueillir et tirer ces feuillages verts.

Jours et semaines, imperturbable
Il visite le verger parfumé,
Heureux de s’offrir à ce jeune fou.

Les fruitiers, offerts et visitables,
Sans souci se laissent dépouiller
Et dévorer leurs fruits aux mille goûts.

Face à cet irrésistible gourmet
Cerisiers, pommiers et poiriers,
Sont irrémédiablement confiants.

Les années passent et à chaque été
Les arbres se parent tout en gaieté
Pour retenir ce merveilleux enfant.

Chacun à le retenir, a cherché,
Pensant enfin être celui choisi
Par cet infatigable grimpeur.

Aucun d’entre eux ne put imaginer
Avec qui il partagerait sa vie
Et lequel serait l’élu de son cœur.

Mais à trop vouloir à tous prix goutter
Les multiples fruits goutteux et offerts
L’homme enfin, se retrouve isolé.

Les pensionnaires un à un, esseulés,
Finirent par ne plus faire de fleurs
Où les bourgeons piétinés ont gelés.


Basile Béranger Chaleil


Le 16 août 2013

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
36 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 36

Plus ...