| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Les quatre montagnes du Vercors - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Les quatre montagnes du Vercors
Publié par Istenozot le 01-08-2017 20:08:36 ( 50 lectures ) Articles du même auteur



Tes quatre montagnes chantent des mélodies
Dont les belles harmonies me laissent étourdi.
Tes quatre communes sises sur deux plateaux
Trônent au milieu des monts boisés, tels des vaisseaux.

Je vous vois suspendues au dessus de mes rêves.
A mes émois, vous ne laissez aucune trêve.
Du Vercors, vous êtes des montures si fières.
Quel grand bonheur de galoper sur vos crinières !

Dans vos chevelures de roches et de forêts,
Des massifs de verdure, derrière un crêt,
Ensorcellent mes sens de senteurs variées,
De résine, de baies, de flaveurs oubliées.

Au delà de Corrençon, un champ de bataille
Apparaît, lumineux, au milieu de pierrailles.
Après les Trente Pas, je vois la Fleur du Roy,
Symbole royal donné à ces bois en octroi.

Que de souvenirs dans les « bois de Malaterre »,
Site de bucheronnage au milieu des pierres.
Je vois aussi le plateau du château Julien
Où le temps s’arrête et crée en moi tant de liens !

Non loin du grand « sapin Bellier », je vois un cerf
Dont la majesté fait de tout mon être un serf.
J’imagine à ses côtés la fée Mélusine
Qui, au sein des monts du Vercors, aussi, chemine.

Sur les pentes à pic de la Grande Moucherolle,
Je revois, des sabots de vénus, leurs corolles.
Sur les éboulis, fleurissent des campanules
Qui, à mon âme, donnent des conciliabules.

J’ai marché dans beaucoup de tes sentiers magiques,
Qui drapent tout mon esprit d’élans nostalgiques.
Je reviendrai vous voir prochainement sans doute
Pour être, de votre féérie, à l’écoute.

Jacques Hosotte

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
17 Personne(s) en ligne (1 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 17

Plus ...