| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Arrière-saison - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Arrière-saison
Publié par mercier le 01-10-2017 18:29:09 ( 35 lectures ) Articles du même auteur



Arrière-saison


Sur tes partitions attentives
D'imprévisibles halos
Givrent l'aube rampante;

De rares émissions
Pointent en marge d'improvisations sauvages;

Des craquements donnent aux labeurs tardifs
L'allure d'une plainte imitant
la pâleur des crépuscules
en pleine maternité;

Ici,
Les créateurs d'aurores
Décident d'envoyer leurs émissaires
Par-delà les mers originelles
dans l'espoir de rallier
Ces heures acides
fertiles en guerres ;

Les devins s'agitent
Sur l'océan froid
et sculptent d'instables nacelles
que quelques voyageurs
Empruntent le soir;

Ici, ni eau,
Ni lenteur apaisante
Propice aux âmes discrètes,
ici, rien que des éléments simples
En demande de symphonie
Tu vois:
Rien que des marées sans ardeur ;



Sur les graviers
s'installent des peintres perdus,
Peut-être que la saison déclinante
Leur donnera le motif d'un élan?


Peut-être que l'orage se posera enfin
Sur leurs palettes tristes
Pour y décliner le ferment discret
D'un soleil naissant,
En bordure des rêves
De l'oiseau
Qui palpite aux creux de leurs sortilèges ?

Peut-être que le corail de ton sang
Migrera-t-il vers leur regard silencieux
Pour décorer les ruines
de tes souvenirs?

Peut-être que la barbarie subtile
de ton ombre
Cessera d'éroder la roche
Des premières terres?

Peut-être que l'instant
D'une explosion sylvestre
S'enracinera dans le rayon carmin
D'épices automnaux?

Peut-être découvriras-tu l'initiale
De ton nom écrit en capitules frêles
Sur la surface lissée d'un avenir,
Dont les souhaits se décantent
En chuchotements sans virgule
Au bas d'un serment accessible à la mélancolie....



27 Septembre et 1 Octobre 2017

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
26 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 26

Plus ...