| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Oh rage, Oh désespoir !!! (Défi d'Isté du 30 09 2017) - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Oh rage, Oh désespoir !!! (Défi d'Isté du 30 09 2017)
Publié par Titi le 10-10-2017 19:40:00 ( 56 lectures ) Articles du même auteur



Ô rage! Ô désespoir ! Ô bourguignon maudit !
Dois-je prendre ma plume et répondre aujourd’hui
A ce défi nommé ‘’ mur et lamentations’’
???
Que nous propose Isté avec délectation

Aussi je tremperai avec beaucoup d’audace
Et moult modestie ma plume en lieu et place,
De ce bon vieux Corneille et sur un ton acide,
Mais sans nul talent, je plagierai Le Cid….



OH rage !!! OH désespoir !!!, comme un râle en la nuit
Monte un cri de douleur ; il est passé minuit.
Cela vient du jardin, peut-être du palier,
Susurre mon épouse tout juste réveillée,
Tu devrais te lever, me dit-elle sans rire !!!
Tu ne peux point rester, là, sans intervenir.
C’est la plainte d’un homme, que d’ici je perçois,
Qui hurle sa douleur, et se casse la voix.
Ô !!! toi dont le malheur du prochain fait perler,
Au fond de tes yeux clairs, des larmes de bonté,
Resteras tu figé, devant tant de douleur,
Faisant preuve en l’instant d’un manque de valeur ???
Faut-il que le courage dont tu sais faire montre
Se transforme dans l’heure en une ignoble honte ???

Devant tant d’arguments touchant à mon honneur
J’enfile un caleçon pour planquer mes valseurs,
Les nuits devenant fraiches et la saison mesquine,
Pourraient faire un chaud froid sur mes parties intimes !!
Dans la nuit j’aperçois un pauvre hère éméché,
Me demandant alors de vouloir le, pousser,
Devant cette demande émanant d’un poivrot,
Je remonte à l’étage et me couche aussitôt.
Aurais-tu donc perdu ton sens de l’honneur !!!
Me hurle ma mégère, ou est le grand seigneur
Qui savait me séduire par son coté câlin,
Toujours prêt à sauver la veuve et l’orphelin ???.

Devant tant d’arguments je remets mon slibard
Nonobstant la fraicheur et sors très furibard,
Décidé à pousser cet intrus importun
Qui par un froid automne, se lever, m’y contraint.

La nuit était profonde et n’apercevant plus,
Le loustic aviné je criais :’’Ou est tu ? »
-Là, sur la balançoire me répond le poivrot
Ajoutant : tu me pousses et surtout pas trop haut !!!


Je prends conscience ici de mon écrit, penaud,
Provoqué par Isté ce Bourguignon maraud,
M’obligeant à singer Corneille et son ouvrage,
Fait que je sois veul pour oser cet outrage !!!.

N’empêche ce délit lui incombe et dès lors
Pour expier ce péché il faut un acte fort,
Me posant en victime, je demande pensum :
Qu’Isté fasse qu’un jour on sirote un magnum !!!!

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
25 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 25

Plus ...