| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Couvre moi de paroles fanées - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Couvre moi de paroles fanées
Publié par Donaldo75 le 10-10-2017 23:20:00 ( 24 lectures ) Articles du même auteur



J’ai atteint le bout de la route, avec la pluie et le vent en bruit de fond.
La fureur de la ville et ses démons de papier ne peuvent plus me toucher.
Une voix métallique s’insinue dans ma tête.

« C’est la fin. Viens tenter ta chance avec nous.
La fin est ton amie.
N'en ai pas peur.
Elle va te prendre, t'emmener haut et loin. »

J’aime ce chant de métal.
Il m’apaise, me couvre de ses paroles fanées.
Je me demande où aller.

« Au commencement, le cœur des éléments, dans la furie de l'air, la terre, l'eau et le feu.
La terre t'appelle. L’entends-tu ? Elle veut son fils.
La fin lui apporte son enfant. »

Ma bouche sent le goudron, mes jambes pèsent des tonnes.
Le tonnerre crie à l’horizon.
La route va m’avaler.

« Fais l'amour avec l'air.
Fond toi avec l'eau.
Bois le feu de tes lèvres. »

Le goût du pétrole m’enivre.
Le ciel gronde une dernière fois.

« Bois l'air. Fais l'amour avec le feu.
Accueille l'eau dans tes bras.
Fais l'amour avec l'eau.
Laisse le feu t'envahir.
Deviens l'air toi aussi. »

J’aime ce chant de métal.
J’aime son lit de paroles fanées.

« Tu es la terre, maintenant.
Le début et la fin. »

L’orage s’illumine d’un torrent de lumières.
Un signe fabuleux, la réponse à mes questions.
Je m’allonge.

« Le début et la fin.
La fin, la fin, la fin, la fin. »

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Titi
Posté le: 11-10-2017 05:26  Mis à jour: 11-10-2017 05:26
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1332
 Re: Couvre moi de paroles fanées
Que nous réserve la fin de la route ???

Son appel est-il aussi audible ???

Sommes-nous poussière et retournerons-nous poussière ???

Voici moult questions que nous pose ton poème, cher Donald, et si celui-ci ne réponds pas à ces interrogations, il nous interpelle de belle façon.

…. ..et d’ailleurs la fin, n’est-elle pas le commencement d’autre chose ??? Certains le pensent, quand d’autres s’interrogent…….

Et puis la fin, quand c’est fini, comment le sait-on, comment fait-on, comment ça finit ?

Ton écrit me fait à nouveau m’interroger sur le sujet en espérant n’avoir les réponses que bien plus tard !!

Merci Donald pour cet instant de réflexion proposé avec talent

Titi
Donaldo75
Posté le: 11-10-2017 12:21  Mis à jour: 11-10-2017 12:21
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1011
 Re: Couvre moi de paroles fanées
Merci Titi,

Je m'essaie en ce moment à la prose et au libre.
Ce n'est pas facile, je l'avoue, après avoir été confortablement installé dans le format classique.

J'aime bien ce poème qui m'a été inspiré par une chanson de Jim Morrison.

A bientôt,

Donaldo
Titi
Posté le: 11-10-2017 12:34  Mis à jour: 11-10-2017 12:34
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1332
 Re: Couvre moi de paroles fanées
Sans doute ton inspiration vient de ce poème ''When the music’s over''

Ton choix aurait pu être moins plaisant que celui ci!!


Je viens de découvrir ses paroles , je comprends mieux ton désir d'écriture!!

Bravo

Amitiés

Titi
Donaldo75
Posté le: 14-10-2017 20:31  Mis à jour: 14-10-2017 20:31
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1011
 Re: Couvre moi de paroles fanées
Salut Titi,

Non, mon poème est inspiré par "Riders on the storm".

Mais j'aime bien la chanson "when the music's over".

A plus tard,

Donaldo
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
28 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 28

Plus ...