| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Mon amour es-tu là - Poèmes - Textes
Poèmes : Mon amour es-tu là
Publié par modepoete le 22-11-2017 15:10:00 ( 14 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l




Tu es là
Ô mon ami !
Je m’extirpe de cette contrée là
Et dans ton monde je plonge
Enivrée de ta beauté je m’allonge
Prés de tes sens, chaloupant ils me susurrent
De jolis mots incantatoires, couleurs pures
On se devine et nos caresses se volent
Toutes nos passions qui sages s’affriolent
Au concert de nos baisers langoureux
Qui se dansent lucioles des tendres savoureux
Embrasent nos corps de captives pulsions ignées
Qui s’élèvent sur nos pensées suaves pour raviver
Le mutisme de nos ferveurs pour se muer folles démence
Celle de notre amour qui enjambe l’amitié en transe
Et nous conduit vers nos actes charnels démesurés

Nos plaisirs se rassurent de tendres bonheurs
Agiles comme des migrateurs se complaisant de saveurs
En toutes ces douceurs assises sur notre bonne humeur
Nos paupières éclipsées nous conduisent au sacre
D’un temple des délices qui à l’extase nous consacre
Nous reviendrons magnanimes au calme du grand fiacre
Pour encore et encore nous mener
Nous adorer à l’amour des demains
Nous marcherons esseulés sur ces chemins avec entrain
En rêvant de tous ces instants du merveilleux de nos faims
Ö mon amour
Seras-tu là.
Pour nourrir nos désirs
Au fond du doux lit
De nos actes furibonds
ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
34 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 34

Plus ...